Char­le­magne (742-814)

Les Docs de Mon Quotidien - - L’Antiquité et le Moyen Âge -

La créa­tion des écoles

Bien qu’il ne sache lui-même pas lire, Char­le­magne com­prend l’im­por­tance de l’en­sei­gne­ment. C’est pour­quoi il or­donne aux moines d’ou­vrir des écoles.

Fils de Pé­pin le Bref, fon­da­teur de la dy­nas­tie des Ca­ro­lin­giens, Char­le­magne re­çoit la moi­tié du royaume de son père en 768. Cou­ra­geux

et in­tel­ligent, il de­vient le maître de tout l’Oc­ci­dent chré­tien, de­puis le nord de l’Ita­lie jus­qu’à l’Al­le­magne. Il est cou­ron­né em­pe­reur d’Oc­ci­dent en l’an 800 par le pape Léon III. Mais l’em­pire de Char­le­magne se­ra

par­ta­gé entre ses 3 pe­tits-fils en 843.

Les mis­si do­mi­ni­ci

Pour sur­veiller son em­pire, Char­le­magne dé­tache des ins­pec­teurs : les mis­si do­mi­ni­ci, « en­voyés du maître », char­gés de vé­ri­fier que les dé­ci­sions du roi sont bien ap­pli­quées par les comtes de l’Em­pire.

778 La dé­faite de Ron­ce­vaux

Char­le­magne veut li­bé­rer l’Es­pagne conquise par les Arabes. Mais ses troupes com­man­dées par Ro­land sont at­ta­quées à Ron­ce­vaux, dans les Py­ré­nées. La mort de Ro­land donne nais­sance à une épo­pée, La Chan­son de Ro­land.

797 Aix-la-Cha­pelle, ca­pi­tale du royaume

Char­le­magne ins­talle sa ca­pi­tale au centre de son em­pire, à Aix-la-Cha­pelle. Il y est en­tou­ré de conseillers, mais aus­si des plus grands ar­tistes et sa­vants de l’époque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.