Gen­gis Khan (1162-1227)

Les Mon­gols : un peuple no­made

Les Docs de Mon Quotidien - - L’Antiquité et le Moyen Âge -

Au XIIe (12e) siècle, le peuple mon­gol, or­ga­ni­sé en clans, est ins­tal­lé dans la ré­gion du lac Baï­kal, en Si­bé­rie (Rus­sie). Les Mon­gols vivent dans des condi­tions très dif­fi­ciles. Cer­taines tri­bus font du com­merce avec d’autres peuples, comme les Chi­nois, d’autres chassent ou élèvent des trou­peaux dans les steppes. Ce sont des no­mades. Ils ne connaissent ni l’écri­ture ni l’agri­cul­ture.

Vio­lence et paix

Les Mon­gols, conqué­rants vio­lents et cruels, or­ga­nisent ce­pen­dant leur em­pire de fa­çon ef­fi­cace. Les suc­ces­seurs de Gen­gis Khan mettent en place un sys­tème po­li­tique stable et di­visent l’Em­pire mon­gol en plu­sieurs ré­gions. De 1260 au dé­but du XIVe (14e) siècle, l’Em­pire mon­gol connaît une pé­riode de paix et de pros­pé­ri­té.

La Horde d’Or

Le prince Ba­tu, pe­tit-fils de Gen­gis Khan, di­rige les ter­ri­toires si­tués au nord-ouest de l’Em­pire mon­gol. Très fé­roce, il tente de conqué­rir l’Eu­rope à par­tir de 1236 avec son ar­mée, la « Horde d’Or ». En Eu­rope de l’Est, les guer­riers mon­gols pillent et mas­sacrent. Ils at­teignent la Po­logne, où ils écrasent les ar­mées eu­ro­péennes. Mais Ba­tu in­ter­rompt son avan­cée vers l’ouest et re­part vers l’Asie, en brû­lant tout sur son pas­sage.

Gen­gis Khan

Fils d’un chef de clan, Gen­gis Khan (« sou­ve­rain uni­ver­sel ») réunit les tri­bus mon­goles sous son au­to­ri­té aux alen­tours de 1200. Il dé­cide alors de par­tir à la conquête du monde. Il prend le contrôle de la Chine en­tière, puis de l’Asie cen­trale et du Moyen-Orient. Sans pi­tié, il fait brû­ler les villes et mas­sa­crer tous ceux qui lui ré­sistent. Les sur­vi­vants de­viennent des pri­son­niers ou des es­claves. À la mort de Gen­gis Khan, en 1227, l’Em­pire mon­gol s’étend sur pra­ti­que­ment toute l’Asie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.