Charles Quint (1500-1558)

Les Docs de Mon Quotidien - - Les Temps modernes -

Em­pe­reur du Saint Em­pire ro­main ger­ma­nique, roi d’Es­pagne et roi de Si­cile, Charles V (ou Quint) est au XVIe (16e) siècle le plus puis­sant sou­ve­rain d’Eu­rope.

Il règne sur l’un des plus grands em­pires de l’his­toire.

Des hé­ri­tages

Charles Quint fait par­tie de la fa­mille des Habs­bourg, qui règne à l’époque sur plu­sieurs pays d’Eu­rope. En 1516, il hé­rite de ses grands-pa­rents des royaumes d’Ara­gon et de Cas­tille, qui forment l’Es­pagne et com­prennent aus­si les îles Ba­léares, la Si­cile, la Sar­daigne et le royaume de Naples. De plus, l’Es­pagne pos­sède d’im­menses ter­ri­toires en Amé­rique. En­fin, Charles hé­rite de la Franche-Com­té (ré­gion de l’est de la France) et des Pays-Bas.

Un em­pe­reur élu

Le grand-père de Charles, Maxi­mi­lien, était em­pe­reur du Saint Em­pire, qui s’étend sur l’Al­le­magne et l’Au­triche. Pour de­ve­nir em­pe­reur à son tour, Charles doit d’abord être élu par les princes al­le­mands. 2 can­di­dats se pré­sentent à l’élec­tion : Charles et Fran­çois Ier, roi de France. Grâce à son im­mense for­tune, Charles par­vient à se faire élire em­pe­reur en 1519. Il a 19 ans.

Un im­mense em­pire

Charles Quint do­mine l’Eu­rope et l’Amé­rique. Il gou­verne un im­mense ter­ri­toire sur le­quel « ja­mais le so­leil ne se couche ». Il voyage sans cesse aux quatre coins de son em­pire et à l’étran­ger. Mais il doit se battre contre de puis­sants en­ne­mis. Ain­si, Charles Quint lut­te­ra presque jus­qu’à la fin de sa vie contre les Turcs. Il meurt en 1558, épui­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.