Abra­ham Lin­coln (1809-1865)

Les Docs de Mon Quotidien - - Le XIXe (19e) siècle -

Abra­ham Lin­coln est le 16e pré­sident des États-Unis.

Il a mis fin à l'es­cla­vage des Noirs dans son pays.

La guerre de Sé­ces­sion

En 1861, 11 États du Sud dé­cident de se sé­pa­rer du reste des États-Unis. Ils re­fusent que le nou­veau pré­sident abo­lisse l'es­cla­vage, car leur ri­chesse re­pose sur les plan­ta­tions où tra­vaillent les es­claves. Pen­dant 4 ans, une guerre op­pose les États du Nord (nor­distes) à ceux du Sud (su­distes). En 1865, la guerre est ga­gnée par les Nor­distes.

L'abo­li­tion de l'es­cla­vage

Le 22 sep­tembre 1862, en pleine guerre, Lin­coln an­nonce qu'il va abo­lir l'es­cla­vage dans les États du Sud. L'es­cla­vage se­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment sup­pri­mé en 1868, après la mort de Lin­coln, grâce au vote du 14e amen­de­ment. Cette loi ac­corde aux Noirs le droit de vote et l'éga­li­té des droits avec les Blancs. Mal­gré ce­la, la sé­gré­ga­tion conti­nue­ra d'exis­ter aux États-Unis jusque dans les an­nées 1960.

L'as­sas­si­nat

Lin­coln est ré­élu en no­vembre 1864. Mais le 14 avril 1865, lors d'une sor­tie au théâtre à Washington, John Wilkes Booth, un par­ti­san de l'es­cla­vage, tire sur le pré­sident. Tou­ché au cer­veau, Lin­coln meurt dans la nuit.

Le 16e pré­sident

Abra­ham Lin­coln naît dans une fa­mille pauvre. Il réus­sit à de­ve­nir avo­cat et s'in­té­resse à la po­li­tique. En 1834, il est élu à l'as­sem­blée de l'Il­li­nois, un État (grande ré­gion) du nord du pays. Il veut lut­ter contre l'es­cla­vage, qu'il consi­dère comme un crime. À l'époque, dans les États du Sud, des cen­taines de mil­liers d'es­claves noirs tra­vaillent dans les champs de co­ton. En 1860, Abra­ham Lin­coln gagne l'élec­tion pré­si­den­tielle grâce aux États du Nord.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.