Le si­lence, den­rée trop rare

Les Echos - - IDEES & DEBATS - de Mi­chel Lé­vy-Pro­ven­çal Mi­chel Lé­vy-Pro­ven­çal est fon­da­teur de TEDxPa­ris et de L’Echap­pée Vo­lée.

Si vous ne pou­vez vous of­frir qu’une courte lec­ture pen­dant l’été, n’hé­si­tez pas une se­conde et pro­cu­rez-vous « Quelques grammes de si­lence », d’Er­ling Kagge. Cet ex­plo­ra­teur nor­vé­gien nous chu­chote un rap­pel à l’ordre ca­pi­tal : nous vi­vons une époque où si­lence et pauses sont des luxes in­es­ti­mables. Il sou­ligne à quel point nous fuyons le pré­sent en cher­chant sans cesse de nouvelles ac­ti­vi­tés, pour la plu­part nu­mé­riques, qui ac­ca­parent notre at­ten­tion et l’éloignent de nous-mêmes. En l’an 2000, notre temps de concen­tra­tion était en moyenne de douze se­condes. Au­jourd’hui, il est de huit se­condes — une se­conde de moins que les pois­sons rouges. Notre be­soin per­ma­nent d’être dis­trait, par exemple en consul­tant pen­dant des heures des fils d’in­for­ma­tion in­ter­mi­nables, est lié à une sub­stance pro­duite par notre or­ga­nisme, la do­pa­mine. C’est elle qui nous pousse à sou­hai­ter, cher­cher, dé­si­rer quelque chose – par exemple à vé­ri­fier sans cesse notre smart­phone, à la re­cherche de la sa­tis­fac­tion d’un nou­veau mes­sage ou d’une alerte Fa­ce­book, Twit­ter, What­sApp, Snap­chat, Ins­ta­gram… Ce mé­ca­nisme d’ad­dic­tion gé­nère la perte d’at­ten­tion et de concen­tra­tion. Pis, elle vous fait éprou­ver ce stress de man­quer une in­for­ma­tion cru­ciale (« Fear of mis­sing out ») et conduit cer­tains au burn-out. Ne comptez pas sur les Ga­fa pour vous en pro­té­ger, car leur mo­dèle d’af­faires est construit sur votre ad­dic­tion. C’est ce que dé­crit Nir Eyal dans son livre « How to Build Ha­bit-For­ming Pro­ducts ». La « New York Re­view of Books » a ré­cem­ment dé­crit cette course à l’at­ten­tion entre dé­ve­lop­peurs d’ap­pli­ca­tions comme la nou­velle guerre de l’opium. Il ne se­rait pas éton­nant qu’aient lieu dans les pro­chaines an­nées des pro­cès re­ten­tis­sants contre cer­taines com­pa­gnies de la Si­li­con Val­ley, comme ce fut le cas au XXe siècle pour l’in­dus­trie du ta­bac. Alors, pro­fi­tez de l’été pour lire « Quelques grammes de si­lence ». Pensez à désac­ti­ver les no­ti­fi­ca­tions de votre smart­phone. Si vous vous en sen­tez le cou­rage, dés­ins­tal­lez les ap­pli­ca­tions de vos ré­seaux so­ciaux pré­fé­rés. In­ter­ro­gez-vous sur votre em­ploi du temps et vos rou­tines quo­ti­diennes. Et pre­nez le temps de vivre l’ins­tant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.