Smart­box mise sur le nu­mé­rique pour gros­sir

Le nu­mé­ro un eu­ro­péen des cof­frets-ca­deaux veut élar­gir son mar­ché grâce au nu­mé­rique. Il pour­suit aus­si sa crois­sance ex­terne.

Les Echos - - INDUSTRIE & SERVICES - Ch­ris­tophe Pa­lierse cpa­lierse@le­se­chos.fr

Exer­cice 2016-2017 bien em­bal­lé pour Smart­box. Le nu­mé­ro un eu­ro­péen des cof­frets-ca­deaux, ba­sé à Du­blin, vient de bou­cler son exer­cice fis­cal (clô­ture fin avril) sur une hausse de 11 % de son chiffre d’ af­faires, à 480 mil­lions d’euros, pour 6,4 mil­lions de cof­frets ven­dus, in­dique son di­rec­teur gé­né­ral, John Per­kins. La France, pré­cise-t-il, est son « pre­mier pays », avec un to­tal de re­ve­nus proche de 150 mil­lions.

« Le cof­fret-ca­deau est un pro­duit de grande consom­ma­tion et cette consom­ma­tion reste do­mes­tique » , constate le di­ri­geant, alors que Smart­box est dé­sor­mais pré­sent dans une di­zaine de pays, avec sa toute ré­cente im­plan­ta­tion au Por­tu­gal. Pour ce faire, la so­cié­té ir­lan­daise a ac­quis le prin­ci­pal opé­ra­teur lo­cal, Odis­seias (12 mil­lions d’euros de ventes l’an der­nier), pour­sui­vant une crois­sance ex­terne ac­tive, qui s’est no­tam­ment tra­duite par la re­prise, en 2015, de Da­ko­ta­box. Une il­lus­tra­tion sup­plé­men­taire aus­si d’un sec­teur en voie de conso­li­da­tion. Car, de son cô­té, Won­der­box, le prin­ci­pal concur­rent de Smart­box, vient d’ache­ter le néer­lan­dais GiftFor You.

Un mar­ché en évo­lu­tion

Si sa concen­tra­tion est en cours, le mar­ché eu­ro­péen des cof­frets-ca­deaux est tou­te­fois loin d’être à ma­tu­ri­té pour le di­rec­teur gé­né­ral de Smart­box. Ce der­nier se montre même par­ti­cu­liè­re­ment of­fen­sif : « Le mar­ché eu­ro­péen pèse en­vi­ron 1 mil­liard d ’euros. Il pour­rait avoi­si­ner les 3 mil­liards si le taux de pé­né­tra­tion était ana­logue à ce­lui de la Bel­gique. Notre ob­jec­tif est de l’ac­croître de 1 à 2 mil­liards » , dé­clare John Per­kins. « On ne s’est pas fixé d’échéance. Si nous conti­nuons de croître de 10 % par an, nous se­rons sur le bon chemin » , ajoute-t-il.

Pour ce faire, le di­rec­teur gé­né­ral de Smart­box mise sur le nu­mé­rique. Pas­sé par Thom­son Con­su­mer Elec­tro­nics, Dell, Egen­cia – qu’il a co­fon­dé –et Apple, il sou­ligne que « la ré­vo­lu­tion di­gi­tale per­met d’amé­lio­rer l’ex­pé­rience client et aus­si d’élar­gir l’offre » . A ce stade, la vente de sé­jours de­meure le pro­duit phare de Smart­box, re­pré­sen­tant 40 % de son ac­ti­vi­té. L’an der­nier, l’en­tre­prise a gé­né­ré 700.000 nui­tées rien qu’en France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.