Les re­com­man­da­tions chocs

L’OCDE sug­gère d’aug­men­ter le « poids de l’im­pôt pro­gres­sif sur le re­ve­nu, en abais­sant le seuil de la pre­mière tranche d’im­po­si­tion ».

Les Echos - - FRANCE - — G. C.

Ré­duc­tion de la dé­pense pu­blique, ré­forme du Code du tra­vail ou en­core ren­for­ce­ment de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle : l’OCDE a ap­por­té son sou­tien ce jeu­di à plu­sieurs ré­formes en­ga­gées par le gou­ver­ne­ment fran­çais. Mais a aus­si fait un cer­tain nombre de pro­po­si­tions.

Bais­ser les dé­penses pu­bliques et les im­pôts

Il faut, se­lon l’OCDE, mettre en place « une stra­té­gie de long terme » en France afin de « ré­duire les dé­penses pu­bliques sans mettre en pé­ril la pro­tec­tion so­ciale ». Se­lon Pe­ter Jar­rett, chef de di­vi­sion à l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale, la tech­nique du « ra­bot » ne fonc­tionne pas. « De ma­nière gé­né­rale, il vaut mieux évi­ter les baisses de dé­penses gé­né­ra­li­sées, peu sou­te­nables à terme mais ef­fec­tuer des bais- ses de dé­penses ci­blées ». En clair, re­voir les mis­sions de l’Etat.

L’OCDE cri­tique aus­si les im­pôts, « com­plexes et éle­vés ». Il fau­drait donc, se­lon elle, éli­mi­ner les taux ré­duits de TVA, bais­ser les co­ti­sa­tions sa­la­riales et ren­for­cer le « poids de l’im­pôt pro­gres­sif sur le re­ve­nu, en abais­sant le seuil de la pre­mière tranche d’im­po­si­tion », l’exact in­verse de ce qu’a fait Fran­çois Hol­lande.

Amé­lio­rer la for­ma­tion

Les éco­no­mistes de l’OCDE jugent que l’Edu­ca­tion na­tio­nale de­vrait « of­frir des sa­laires et des car­rières at­trac­tifs aux pro­fes­seurs ex­cel­lents qui tra­vaillent dans des écoles ac­cueillant de nom­breux élèves is­sus de mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés » et « dé­ve­lop­per l’ap­pren­tis­sage dans les ly­cées pro­fes­sion­nels ». Pour eux, le compte per­son­nel de for­ma­tion de­vrait être sim­pli­fié. Ils pré­co­nisent aus­si d’amé­lio­rer l’ac­cès à l’orien­ta­tion et l’in­for­ma­tion sur les or­ga­nismes de for­ma­tion « en ren­for­çant le sys­tème de la­bel de qua­li­té ».

Fa­vo­ri­ser l’em­ploi

Sur ce point, une par­tie des re­com­man­da­tions de l’OCDE est re­prise dans les or­don­nances prises par le gou­ver­ne­ment pour ré­for­mer le Code du tra­vail. Ain­si, celles-ci pré­voient la fu­sion des ins­ti­tu­tions re­pré­sen­ta­tives du per­son­nel, comme le sug­gère l’or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale. Autre me­sure des or­don­nances : don­ner plus d’im­por­tance à la né­go­cia­tion so­ciale au ni­veau des en­tre­prises. C’est un point re­com­man­dé par l’OCDE mais l’or­ga­ni­sa­tion sou­haite al­ler plus loin en « fa­vo­ri­sant les ac­cords de branche dif­fé­ren­ciés, par exemple, se­lon la taille ou l’âge de l’en­tre­prise ». Elle pro­pose aus­si « d’ins­ti­tuer des juges pro­fes­sion­nels pour as­sis­ter les juges prud’ho­maux non-pro­fes­sion­nels et ré­duire les dé­lais de dé­ci­sion ».

Aug­men­ter la pro­duc­ti­vi­té

Pour l’OCDE, il faut « li­bé­ra­li­ser les pro­fes­sions ré­gle­men­tées » et ren­for­cer la concur­rence dans les ser­vices. Les ex­perts conseillent aus­si « d’aug­men­ter la part du fi­nan­ce­ment sur pro­jets dans les cré­dits pu­blics ».

Pho­to Ni­co­las Ta­ver­nier/RÉA

L’OCDE plaide pour de meilleurs sa­laires pour les pro­fes­seurs exer­çants dans les quar­tiers dif­fi­ciles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.