De­le­voye va pi­lo­ter le chan­tier ex­plo­sif des re­traites

L’an­cien mi­nistre de Jacques Chi­rac a été nom­mé jeu­di haut-com­mis­saire en charge de la ré­forme des re­traites.

Les Echos - - FRANCE - Gré­goire Pous­sielgue @Pous­sielgue

Jean-Paul De­le­voye a une idée pré­cise de ce qui l’at­tend. « La ré­forme des re­traites, c’est le dos­sier po­li­ti­que­ment le plus com­pli­qué, so­cia­le­ment le plus ex­plo­sif et stra­té­gi­que­ment le plus im­por­tant », confiait-il en dé­but de se­maine aux « Echos ». Nom­mé ce jeu­di, à l’is­sue du Con­seil des mi­nistres, haut-com­mis­saire en charge de la ré­forme des re­traites, il se­ra, de fait, res­pon­sable d’un dos­sier brû­lant. Non par l’ur­gence de sa mise en oeuvre, mais par l’am­pleur de la ré­forme pro­mise.

Em­ma­nuel Ma­cron veut mettre en place un « sys­tème de re­traite uni­ver­sel » : un eu­ro co­ti­sé doit don­ner les mêmes droits pour cha­cun. Ou, en d’autres termes, re­mettre de la li­si­bi­li­té et de l’équi­té dans le sys­tème ac­tuel, très in­éga­li­taire.

Un pi­lier d’En marche

Le pré­sident de la Ré­pu­blique a fait ap­pel à un homme en qui il a toute confiance. An­cien mi­nistre de Jacques Chi­rac, ex-Mé­dia­teur de la Ré­pu­blique, an­cien pré­sident du Con­seil éco­no­mique, so­cial et en­vi­ron- (Cese), Jean-Paul De­le­voye a été un pi­lier du mou­ve­ment fon­dé par Em­ma­nuel Ma­cron, qu’il a re­joint au dé­but de l’an­née. Avec Re­naud Du­treil, éga­le­ment an­cien mi­nistre de Jacques Chi­rac, il a été la pre­mière per­son­na­li­té de droite à re­joindre le fon­da­teur d’En marche.

La dé­marche « et droite et gauche » a sé­duit l’an­cien maire de Ba­paume, dans le Nord, qui, en 2013, a pré­fé­ré sou­te­nir un can­di­dat PS plu­tôt que ce­lui is­su de son camp po­li­tique pour lui suc­cé­der à la mai­rie.

A équi­dis­tance

Jean-Paul De­le­voye a été à la tête de la com­mis­sion na­tio­nale d’in­ves­ti­ture (CNI) d’En marche, char­gée de sé­lec­tion­ner les can­di­dats du mou­ve­ment pour la dé­pu­ta­tion. Un poste stra­té­gique des­ti­né à mettre en place une ma­jo­ri­té pour le nou­veau pré­sident.

S’il n’est pas un spé­cia­liste des re­traites à pro­pre­ment par­ler, Jean-Paul De­le­voye n’est pas non plus dé­bu­tant sur le su­jet. Mi­nistre de la Fonc­tion pu­blique entre 2002 et 2004, il s’était at­te­lé à la ré­forme des re­traites des fonc­tion­naires. Il a la confiance du pré­sident et se targue, au­jourd’hui, d’avoir de bons ré­seaux dans les syn­di­cats, une condi­tion sine qua non pour réus­sir une telle ré­forme. « Je se­rai à l’équi­dis­tance des po­si­tions », as­sure-t-il. Sa mis­sion se­ra double : réus­sir la ré­forme sur le fond, et sur­tout faire en sorte que les Fran­çais la com­prennent et se l’ap­pro­prient. ■

Pho­to Eric Fe­fer­berg/AFP

Jean-Paul De­le­voye a été un pi­lier du mou­ve­ment fon­dé par Em­ma­nuel Ma­cron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.