Le fra­gile re­tour du Bré­sil sur la scène émer­gente

Les Echos - - IDÉES & DÉ­BATS - Thier­ry Ogier — Cor­res­pon­dant à São Pau­lo

Le Bré­sil re­trouve la forme. En ma­tière de bal­lon rond, tout au moins, le « Pro­fes­sor » (comme l’on sur­nomme l’en­traî­neur) Tite a re­mis les « penta­cham­pions » sur pied à un an de la pro­chaine Coupe du monde. Sur le ter­rain éco­no­mique et so­cial, les ré­sul­tats pa­raissent, certes, en­cou­ra­geants, mais ils ne sont pas aus­si pro­bants. D’au­tant plus que la crise po­li­tique est loin d’être ter­mi­née, un an après la des­ti­tu­tion de la pré­si­dente Dil­ma Rous­seff.

Aux com­mandes du mi­nis­tère des Fi­nances, le « pro­fes­seur » Hen­rique Mei­relles a en­tre­pris un vé­ri­table chan­ge­ment de mo­dèle éco­no­mique. Ré­formes struc­tu­relles, pri­va­ti­sa­tions, ré­forme du mar­ché du cré­dit pour ré­duire les sub­ven­tions ac­cor­dées par les banques of­fi­cielles, ou­ver­ture du mar­ché du pé­trole… Les in­ves­tis­seurs lui re­con­naissent le mé­rite d’avoir sai­si le tau­reau par les cornes. Mais la plus grave ré­ces­sion de l’his­toire du Bré­sil a lais­sé des traces : le pou­voir d’achat des mé­nages a chu­té de l’ordre de 10 % en deux ans, et de nom­breux as­pi­rants à la classe moyenne sont re­tom­bés dans la pré­ca­ri­té. La pro­duc­ti­vi­té to­tale a chu­té de 4,8 % du­rant cette pé­riode, se­lon la Fon­da­tion Getú­lio Var­gas. Une vé­ri­table des­cente aux en­fers, avec un dé­fi­cit bud­gé­taire de 10 % du PIB, et une in­fla­tion à deux chiffres…

Après avoir tou­ché le fond, le Bré­sil semble dé­sor­mais re­faire sur­face. La crois­sance, aus­si faible soit-elle, re­pointe le bout de son nez (+0,2 % au deuxième tri­mestre par rap­port au pré­cé­dent). Le chan­tier de la re­cons­truc­tion est bien lan­cé, même s’il reste de nom­breux élé­ments de blo­cage. « On n’est pas à l’abri d’un ac­ci­dent, mais de nom­breux in­di­ca­teurs qui étaient au rouge sont pas­sés à l’orange. Et cer­tains pour­raient bien pas­ser au vert », as­sure Pa­trick Hol­lard, di­rec­teur de Mi­chael Page en Amé­rique la­tine.

Les in­ves­tis­seurs sont éga­le­ment en­cou­ra­gés par la vague de ré­formes struc­tu­relles qui dé­ferle de­puis l’ar­ri­vée au pou­voir de Mi­chel Te­mer. Deux d’entre elles ont dé­jà été en­té­ri­nées. Pour com­men­cer, la ré­forme du Code du tra­vail, plé­bis­ci­tée par les em­ployeurs, qui doit ren­for­cer la flexi­bi­li­té du mar­ché du tra­vail et ré­duire les coûts des en­tre­prises. Hen­rique Mei­relles a éga­le­ment fait adop­ter le pla­fon­ne­ment des dé­penses pu­bliques pour évi­ter de nou­veaux dé­ra­pages.

Un can­di­dat des ré­formes ?

Mais la ba­taille est loin d’être ga­gnée sur le front bud­gé­taire. Pour équi­li­brer ses comptes, le gou­ver­ne­ment de­vrait, en ef­fet, dé­ga­ger un ex­cé­dent bud­gé­taire pri­maire (avant paie­ment des in­té­rêts de la dette) équi­va­lant à 2,5 % du PIB. Or, il vient d’ad­mettre qu’il al­lait en­cais­ser cette an­née un dé­fi­cit pri­maire de 2,5 % du PIB. « Ce­la donne une idée de la tâche qui nous at­tend au cours des dix pro­chaines an­nées », lâche le mi­nistre du Bud­get, Dyo­go de Oli­vei­ra. Quant au rap­port entre la dette brute et le PIB, il a ef­fec­tué un bond de plus de 20 points en quatre ans, pour at­teindre 73 % en juin der­nier (bien au-des­sus de la moyenne des mar­chés émer­gents, éva­luée par le FMI à 47,5 %), et pour­rait ra­pi­de­ment pas­ser la barre des 90 %.

Pour in­ver­ser la ten­dance, le gou­ver­ne­ment fait le for­cing afin d’im­po­ser une ré­forme des re­traites. Mais le texte, qui aug­mente l’âge de dé­part et al­longe la du­rée des co­ti­sa­tions, a ten­dance à s’en­li­ser au Congrès. Ecla­bous­sé par de nou­veaux scan­dales de cor­rup­tion, le gou­ver­ne­ment Te­mer ne semble plus dis­po­ser de la force né­ces­saire pour faire ap­prou­ver des ré­formes im­po­pu­laires à un an des pro­chaines élec­tions pré­si­den­tielle et lé­gis­la­tives. Une cam­pagne élec­to­rale à l’is­sue plus in­cer­taine que ja­mais, et l’ave­nir des ré­formes est loin d’être as­su­ré. Pre­mière in­con­nue : Lu­la peut-il re­bon­dir ? L’an­cien pré­sident a été condam­né à neuf ans de pri­son pour cor­rup­tion, mais il sillonne dé­jà le pays comme s’il était en cam­pagne. Il pour­rait être le can­di­dat de l’an­ti­ré­forme. Il se­rait tou­te­fois in­éli­gible si la cour d’ap­pel confir­mait cette condam­na­tion.

Autre in­con­nue : qui in­car­ne­rait le mieux le can­di­dat des ré­formes ? Hen­rique Mei­relles lui-même nour­rit des am­bi­tions pré­si­den­tielles. La crois­sance pour­rait at­teindre, se­lon lui, 3 % l’an­née pro­chaine. Si ce­la se confir­mait, il se ver­rait sans doute cré­di­té de la re­mise en ordre de l’éco­no­mie. Mais, dans le même temps, il in­carne sans doute trop l’es­ta­blish­ment et l’aus­té­ri­té pour sus­ci­ter l’en­thou­siasme des élec­teurs. Beau­coup plus cha­ris­ma­tique mais re­la­ti­ve­ment no­vice en po­li­tique, le maire de São Pau­lo, João Do­ria, qui a adop­té une rhé­to­rique for­te­ment an­ti-Lu­la, pour­rait bien être le can­di­dat adé­quat. Op­por­tu­niste, ce proche des mi­lieux d’af­faires est par­ve­nu à se faire pho­to­gra­phier à l’Ely­sée, au cô­té d’Em­ma­nuel Ma­cron, au dé­but du mois. Res­tent les out­si­ders an­ti­sys­tème, comme le re­pré­sen­tant de l’ex­trême droite Jair Bol­so­na­ro ou l’éco­lo­giste Ma­ri­na Sil­va, clas­sée troi­sième au cours des deux der­niers scru­tins pré­si­den­tiels…

Pour réus­sir les ré­formes sou­hai­tées par les in­ves­tis­seurs, le fu­tur pré­sident de­vra éga­le­ment rompre avec la tra­di­tion de mar­chan­dage avec le Congrès. Il lui fau­drait une ma­jo­ri­té forte, tou­jours dif­fi­cile à ob­te­nir en rai­son du très grand nombre de par­tis re­pré­sen­tés au Par­le­ment bré­si­lien. Avant que le Bré­sil re­trouve un cer­tain brio, il de­vra en­core sur­mon­ter beau­coup d’obs­tacles. ■

Après une sé­vère ré­ces­sion, le Bré­sil com­mence à sor­tir la tête de l’eau. Mais les ré­formes struc­tu­relles en­ga­gées par le pré­sident, Mi­chel Te­mer, res­tent in­ache­vées en rai­son des scan­dales de cor­rup­tion.

Pi­nel pour « Les Echos »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.