SA­NO­FI IN­VES­TIT EN FRANCE CONTRE LA GRIPPE

Le groupe phar­ma­ceu­tique va agran­dir son site de Val-de-Reuil en Nor­man­die.

Les Echos - - LA UNE - Ca­the­rine Du­cruet @CDu­cruet

Le groupe phar­ma­ceu­tique va consa­crer 170 mil­lions d’eu­ros à l’agran­dis­se­ment de son site nor­mand pour res­ter un lea­der des vac­cins an­ti­grippe.

Sa­no­fi ré­af­firme sa vo­lon­té de res­ter un lea­der des vac­cins contre la grippe. Le groupe a an­non­cé jeu­di un in­ves­tis­se­ment de 170 mil­lions d’eu­ros sur son site de Val-de-Reuil (Eure). Ce mon­tant – l’un des plus im­por­tants de ces der­nières an­nées pour le groupe dans la pro­duc­tion de vac­cins – confirme l’im­plan­ta­tion in­dus­trielle du groupe dans l’Hexa­gone. Il va aus­si per­mettre au site d’ap­pro­vi­sion­ner jus­qu’à 70 pays en Vaxi­grip Te­tra contre seule­ment 24 ac­tuel­le­ment. Ce nou­veau vac­cin, qui a re­çu le feu vert eu­ro­péen en juin 2016, as­sure une pro­tec­tion plus large car il contient des an­ti­gènes contre quare et non plus trois souches de la grippe.

Le nou­veau bâ­ti­ment, qui a com­men­cé à sor­tir de terre, oc­cu­pe­ra une sur­face ad­di­tion­nelle de 11.300 m2. La pro­duc­tion de Vaxi­grip Te­tra, ac­tuel­le­ment réa­li­sée dans un bâ­ti­ment exis­tant, y se­ra trans­fé­rée, au fur et à me­sure des ho­mo­lo­ga­tions par les pays à par­tir de 2022. Au­cune em­bauche ne se­ra né­ces­saire, car, du fait de son au­to­ma­ti­sa­tion et de l’op­ti­mi­sa­tion des flux, une pro­duc­tion plus im­por­tante pour­ra y être réa­li­sée avec le même nombre de per­sonnes. Val-de-Reuil fait par­tie des quatre sites de Sa­no­fi Pas­teur qui ont fa­bri­qué les 200 mil­lions de doses contre la grippe li­vrées en 2016 (avec Swift­wa­ter aux Etats-Unis, Ocoyoa­cac au Mexique et Shenz­hen en Chine). Et c’est le plus im­por­tant avec une su­per­fi­cie de plus de 300.000 m2 et 2.200 col­la­bo­ra­teurs. Sa­no­fi dé­tient 40 % du mar­ché des vac­cins contre trois souches de grippe et en­tend bien main­te­nir ses po­si­tions en pas­sant pro­gres­si­ve­ment au vac­cin à quatre souches. Au cours des dix der­nières an­nées, il a dou­blé sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion en trois souches. C’est pour lui, une source de re­ve­nus ma­jeure (un tiers de son chiffre d’af­faires des vac­cins) et ré­cur­rente puis­qu’il faut re­vac­ci­ner la po­pu­la­tion chaque an­née, du fait de la mu­ta­tion des souches vi­rales d’une an­née sur l’autre.

Ex­pé­di­tions vers 190 pays

Le vac­cin contre la grippe n’est pas le seul fa­bri­qué à Val-de-Reuil. Les an­ti­gènes de la fièvre jaune, de la po­lio­myé­lite et de la rage et y sont aus­si pro­duits. De plus, y sont aus­si réa­li­sés la for­mu­la­tion, le rem­plis­sage (en se­ringue ou fla­con), le condi­tion­ne­ment et l’ex­pé­di­tion vers 190 pays de dif­fé­rents autres vac­cins contre la co­que­luche, le té­ta­nos, la diph­té­rie, l’hépatite B, etc., soit 900 mil­lions de doses par an.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.