Les « hy­per­ten­dances » du monde qui vient

Que se­ra le monde de 2050 ? Pour y ré­pondre, l’an­cien di­rec­teur gé­né­ral du FMI ana­lyse les grandes tra­jec­toires et donne des pistes pour évi­ter le pire.

Les Echos - - IDÉES&DÉBATS - Par Be­noît Georges ES­SAI « Vers le monde de 2050 » Mi­chel Cam­des­sus, Fayard, 256 pages, 16 eu­ros.

Re­cher­cher dans les grandes ten­dances d’au­jourd’hui le vi­sage du monde de de­main : c’est l’exer­cice ris­qué au­quel se livre Mi­chel Cam­des­sus dans son nou­vel es­sai. L’an­cien di­rec­teur gé­né­ral du FMI (de 1987 à 2000) s’ap­puie sur les tra­vaux de l’Emer­ging Mar­kets Fo­rum, qu’il a contri­bué à créer, pour dé­cryp­ter 11 « mé­ga­ten­dances ». La deuxième par­tie de l’ou­vrage livre ses prio­ri­tés pour réus­sir le « monde meilleur » au­quel il veut croire.

UN MONDE DE VIEUX, UN CON­TINENT DE JEUNES « Les Na­tions unies an­noncent pour 2050 une po­pu­la­tion en Afrique de 2,5 mil­liards, at­tei­gnant ain­si 25 % du to­tal mon­dial. En re­vanche, […] le reste du monde a main­te­nant amor­cé une ten­dance au vieillis­se­ment. La prin­ci­pale in­quié­tude dans la plus grande par­tie du monde est ain­si pas­sée de la crainte de sur­po­pu­la­tion au sou­ci de voir le vieillis­se­ment […] af­fec­ter de mul­tiples ma­nières les condi­tions de vie. »

UNE UR­BA­NI­SA­TION GALOPANTE « Nous sa­vons dé­sor­mais que l’ave­nir du monde se joue dans les énormes conur­ba­tions qui vont se mul­ti­plier. De­vien­dront-elles les cloaques de l’hu­ma­ni­té ou les lieux où, comme si sou­vent dans l’his­toire, les ci­vi­li­sa­tions ont fleu­ri ? »

UN PRO­GRÈS TECH­NO­LO­GIQUE FUL­GU­RANT « Un seul or­di­na­teur de 2050 se­ra aus­si puis­sant que la to­ta­li­té des or­di­na­teurs ins­tal­lés ac­tuel­le­ment dans la Si­li­con Valley. […] Il im­por­te­ra que les au­to­ri­tés pu­bliques soient ca­pables d’adop­ter, de fa­çon étroi­te­ment co­or­don­née, les ré­gu­la­tions né­ces­saires pour évi­ter que ces in­no­va­tions ne se re­tournent contre l’hu­ma­ni­té. Elles doivent se te­nir prêtes à af­fron­ter deux risques ma­jeurs : ce­lui des dé­lires du trans­hu­ma­nisme […] ; ce­lui aus­si qui peut ré­sul­ter de l’uti­li­sa­tion mi­li­taire de ces dé­cou­vertes. »

CINQ PRIO­RI­TÉS ES­SEN­TIELLES « Era­di­quer la grande pau­vre­té qui, ag­gra­vée par la crois­sance des in­éga­li­tés, est le “risque sys­té­mique” ul­time ; ame­ner la fi­nance […] à se com­por­ter en ser­vante de l’économie au lieu de cher­cher sur­tout à ser­vir ses propres in­té­rêts ; mettre en place la gou­ver­nance glo­bale né­ces­saire à un monde mul­ti­po­laire ; […] adop­ter les modes de vie ra­di­ca­le­ment nou­veaux qu’exige la pré­ser­va­tion de la pla­nète ; et, pour que ces tâches es­sen­tielles puissent être me­nées à terme, sus­ci­ter un chan­ge­ment en pro­fon­deur de cultures in­com­pa­tibles avec l’ave­nir que nous cher­chons à construire. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.