Vive la dé­pense so­ciale !

Les Echos - - IDÉES&DÉBATS - Ju­lien Da­mon

IDÉE Non, le mo­dèle so­cial fran­çais ne court pas à la faillite. Oui, les dé­fi­cits et les dettes peuvent être ré­sor­bés. Ter­ra No­va re­vient sur quelques idées re­çues et bien an­crées. Les 750 mil­liards d’eu­ros de dé­penses so­ciales (34 % du PIB en 2015) s’ache­minent, en ef­fet, vers un équi­libre entre les re­cettes qui les fi­nancent et les pres­ta­tions qui les in­carnent. Faible in­fla­tion et ef­forts de maî­trise des dé­penses ex­pliquent une tra­jec­toire po­si­tive que les di­verses pro­jec­tions sou­lignent pour l’ave­nir. Co­co­ri­co ? Le sa­tis­fe­cit est de mise par rap­port à l’alar­misme qui pré­vaut de­puis des an­nées, voire des dé­cen­nies. Estce dire que tout va bien ? Non. Le sys­tème ap­pelle des ajus­te­ments pour cor­ri­ger ses dé­fauts (concen­tra­tion sur les plus âgés) et mieux cou­vrir cer­tains be­soins (ac­cueil de la pe­tite en­fance).

IN­TÉ­RÊT Sous un pseu­do­nyme bien fleu­ri, « Gé­déon Tal­le­mant des Réaux », la note est si­gnée d’un haut fonc­tion­naire or­fèvre. Avec clar­té et en très peu de pages, l’ex­pert di­gère et res­ti­tue la ma­tière, sou­vent ex­trê­me­ment com­pli­quée, des nom­breux rap­ports de hauts conseils spé­cia­li­sés. Sans op­ti­misme béat, mais avec un oeil sym­pa­thique sur la man­da­ture po­li­tique qui s’ouvre, il s’agit d’abord de bien ca­drer un dé­bat, pour ne pas dire n’im­porte quoi. www.tno­va.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.