Al­tice pour­suit sa chute ver­ti­gi­neuse en Bourse

Le titre a per­du 13 % mar­di, pour­sui­vant le che­min de croix bour­sier en­ta­mé dé­but no­vembre. En quinze jours, la chute a dé­pas­sé 40 %.

Les Echos - - LA UNE - Fa­bienne Sch­mitt @Fa­bien­neSch­mitt et Sé­bas­tien Du­mou­lin @se­bas­tiendmln

TÉ­LÉ­COMS L’action du groupe de Pa­trick Dra­hi per­dait 13 % mar­di. De­puis le dé­but du mois et l’an­nonce des ré­sul­tats dé­ce­vants de l’opé­ra­teur SFR, son na­vire ami­ral, le titre a dé­vis­sé de 45 %. Les mar­chés sanc­tionnent une stra­té­gie d’in­ves­tis­se­ment dans les ré­seaux et les conte­nus, no­tam­ment le foot, qui tarde à por­ter ses fruits. Pour cer­tains ana­lystes, cette réaction est exa­gé­rée. Pa­trick Dra­hi, qui s’est ex­pri­mé de­vant ses sa­la­riés, ne compte pas chan­ger de cap.

Le che­min va être long pour re­con­qué­rir la confiance des in­ves­tis­seurs. L’action d’Al­tice a pour­sui­vi sa chute mar­di et clô­tu­ré en baisse de 13 %, à 8,90 eu­ros, après avoir per­du jus­qu’à 20 % dans la jour­née.

Les ana­lystes de Ke­pler Cheu­vreux comme ceux de Mor­gan Stan­ley ont abais­sé leur ob­jec­tif de cours sur la va­leur, res­pec­ti­ve­ment à 11 eu­ros et 13,50 eu­ros, pré­ci­pi­tant ce nou­veau mou­ve­ment de dé­fiance. Ce­la fait main­te­nant deux se­maines que les in­ves­tis­seurs sanc­tionnent lour­de­ment les ré­sul­tats dé­ce­vants de SFR, l’opé­ra­teur té­lé­coms, vais­seau ami­ral d’Al­tice. Le groupe de Pa­trick Dra­hi, dont la ca­pi­ta­li­sa­tion a chu­té de plus de 40 % en quinze jours, ne va­lait plus mar­di que 14 mil­liards d’eu­ros à la Bourse d’Am­ster­dam – contre 36 mil­liards il y a moins de six mois.

Mar­di, Pa­trick Dra­hi s’est ex­pri­mé de­vant les sa­la­riés du groupe de­puis le siège de SFR à Saint-De­nis. « Nous sa­vons exac­te­ment où nous al­lons et com­ment y al­ler, a-t-il dit. Nous tra­vaillons pour mettre en place un plan opé­ra­tion­nel, simple, concret et ré­ta­blir l’en­semble des pro­cess clients qui ne fonc­tionnent pas. »

Les conte­nus se font at­tendre

« Comme le cou­teau tombe il est in­utile de cher­cher à le rat­tra­per », écrit Tan­gi Le Li­boux, d’Au­rel BGC, es­ti­mant que l’an­nonce par SFR de la pour­suite des in­ves­tis­se­ments pour fi­brer toute la France « ef­fraie les mar­chés ». « La plus grosse dif­fi­cul­té vient des conte­nus. Les mil­liards dé­pen­sés n’at­tirent pas les clients. » SFR s’est no­tam­ment of­fert l’ex­clu­si­vi­té de la Pre­mier League de foot­ball et de la Cham­pion’s League. Tou­te­fois, seul le cham­pion­nat an­glais est dif­fu­sé au­jourd’hui, Al­tice n’ayant ob­te­nu les droits té­lé du cham­pion­nat eu­ro­péen qu’à par­tir de l’été pro­chain. « Le re­tour sur in­ves­tis­se­ment peut être in­té­res­sant pour Al­tice », écrit Vincent Mau­lay, d’Od­do BHF. « Tou­te­fois, pour convaincre les in­ves­tis­seurs, Al­tice de­vra pa­tien­ter avant de mon­trer des signes d’in­flexion. »

Pa­trick Dra­hi le sait mieux que qui­conque, et ne compte pas dé­vier de sa stra­té­gie ini­tiale. « Quand on in­ves­tit des mil­liards dans les ré­seaux fixe et mo­bile, le re­tour sur in­ves­tis­se­ment prend du temps pour que le client se rende compte que son ré­seau est le mieux,

a-t-il ex­pli­qué. Pour les conte­nus, c’est pa­reil, ça prend du temps mais nous n’avons au­cun doute que les fans de Ligue des cham­pions se­ront de­main chez SFR. »

De l’avis de plu­sieurs ex­perts, la réaction des mar­chés est exa­gé­rée. « Le mar­ché sur­réa­git, ex­plique un ban­quier d’affaires. Si SFR avait per­du 30 % d’Ebit­da d’un seul coup, je com­pren­drais, mais ce n’est pas le cas. » « Al­tice n’a pas un énorme flot­tan, ce qui ex­plique que le cours peut bou­ger très vite, ajoute-t-il. Le dan­ger c’est lors­qu’il y a quelques hedge funds qui shortent la va­leur, les autres suivent. » ■

« Nous sa­vons exac­te­ment où nous al­lons et com­ment y al­ler. Nous tra­vaillons pour [...] ré­ta­blir l’en­semble des pro­cess clients qui ne fonc­tionnent pas. » PA­TRICK DRA­HI

Photo AFP

Pa­trick Dra­hi ne compte pas dé­vier de sa stra­té­gie ini­tiale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.