Film en bref

Les Echos - - IDÉES & DÉBATS - FILM FRAN­ÇAIS Le Se­meur de Ma­rine Fran­cen, avec Pau­line Burlet, Gé­ral­dine Pail­has, Al­ban Le­noir. 1 h 40. Adrien Gom­beaud

« Le Se­meur » nous trans­porte dans les Cé­vennes, en 1852. Tan­dis que l’armée de Louis Na­po­léon Bo­na­parte écrase la ré­sis­tance des républicains, tous les hommes d’un pe­tit vil­lage iso­lé sont cap­tu­rés et dé­por­tés. Du jour au len­de­main, ne res­tent plus que les femmes. La vie s’or­ga­nise, les mois­sons passent, la pers­pec­tive d’un re­tour des frères, ma­ris et pères s’éloigne. Alors elles font un pacte : si un homme sur­vient, elles se le par­ta­ge­ront de fa­çon à as­su­rer la des­cen­dance du vil­lage. En­fin, un ma­ré­chal-fer­rant se pré­sente au bout du che­min. Pour son pre­mier long-mé­trage, Ma­rine Fran­cen dé­ploie des lu­mières ci­se­lées et des ca­drages ri­gou­reux qui peuvent évo­quer la belle hu­mi­li­té des pein­tures de Jean-Fran­çois Millet. Néan­moins, « Le Se­meur » est ha­bi­té par une éner­gie bru­tale, un souffle pri­mi­tif, qui tient du trouble éro­tique et de l’ins­tinct de sur­vie. Ma­rine Fran­cen signe-là un pre­mier film d’une beau­té clas­sique… qui pour­tant ne res­semble à rien de ce que l’on peut voir ac­tuel­le­ment au ci­né­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.