Ré­forme de la zone eu­ro : les conser­va­teurs veulent frei­ner Mer­kel

Le groupe par­le­men­taire de la chan­ce­lière veut faire adop­ter un texte par le Bun­des­tag. Le do­cu­ment vise à li­mi­ter la marge de ma­noeuvre du gou­ver­ne­ment.

Les Echos - - LA UNE - Thi­baut Ma­de­lin @Thi­bautMa­de­lin — Cor­res­pon­dant à Ber­lin

PO­LI­TIQUE Alors que le pré­sident Em­ma­nuel Ma­cron doit pro­non­cer ce mar­di de­vant le Par­le­ment eu­ro­péen un dis­cours clef pour le pro­jet de re­fon­da­tion eu­ro­péenne, le par­ti de la chan­ce­lière al­le­mande fait tout pour la frei­ner dans cette voie. Le groupe par­le­men­taire CDU-CSU veut faire adop­ter par le Bun­des­tag un texte qui vise à as­su­rer la « par­ti­ci­pa­tion » et le « contrôle » du Par­le­ment sur les ré­flexions concer­nant la créa­tion d’un Fonds mo­né­taire eu­ro­péen (FME). De quoi ali­men­ter la ren­contre entre les deux di­ri­geants jeudi à Ber­lin.

Près de sept mois après son dis­cours de la Sor­bonne et un an avant les élec­tions eu­ro­péennes, ce mar­di s’an­nonce comme une date clef pour le pro­jet de re­fon­da­tion de l’Union eu­ro­péenne d’Emm­na­nuel Ma­cron. Le pré­sident de la Ré­pu­blique pro­non­ce­ra à Stras­bourg son pre­mier dis­cours de­vant le Par­le­ment eu­ro­péen. Mais ses am­bi­tions pour­raient au même mo­ment être contra­riées par l’Union chré­tien­ne­dé­mo­crate (CDU) d’An­ge­la Mer­kel.

Avec son al­liée ba­va­roise (CSU), le groupe par­le­men­taire de la chan­ce­lière veut dis­cu­ter d’un pro­jet de texte qui doit être adop­té d’ici à juin par le Bun­des­tag et vise, de fac­to, à cor­se­ter la marge de ma­noeuvre du gou­ver­ne­ment al­le­mand dans ses né­go­cia­tions sur l’ave­nir de la zone eu­ro. Un pro­cé­dé rare, dont le but est d’as­su­rer la « par­ti­ci­pa­tion » et le « contrôle » du Par­le­ment sur les ré­flexions concer­nant la créa­tion d’un Fonds mo­né­taire eu­ro­péen (FME).

S’il porte sur une pro­po­si­tion de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, le do­cu­ment peut aus­si être in­ter­pré­té comme une fin de non-re­ce­voir aux pro­jets du pré­sident fran­çais, qui se rend jeudi à Ber­lin pour dis­cu­ter de l’ave­nir de la zone eu­ro.

« La chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel et le pré­sident Em­ma­nuel Ma­cron dis­cu­te­ront de ces pro­po­si­tions dans le dé­tail, a dé­cla­ré lun­di le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment al­le­mand. Ce se­ra au coeur de la ren­contre ».

« Des en­jeux énormes »

Les conser­va­teurs al­le­mands, qui se dé­fendent de vou­loir frei­ner les ar­deurs de Pa­ris, veulent sanc­tua­ri­ser le droit de ve­to des Par­le­ments na­tio­naux sur le fu­tur FME, cen­sé naître sur la base du Mé­ca­nisme eu­ro­péen de sta­bi­li­té (MES). « Les sommes en jeu sont énormes », in­siste une par­le­men­taire, sou­li­gnant la ca­pa­ci­té de ca­pi­tal de plus de 700 mil­liards d’eu­ros du fonds de sau­ve­tage de la zone eu­ro. Mais les ré­serves de la CDU-CSU vont plus loin.

« Je ne pense pas qu’on ob­tienne des avan­cées sub­stan­tielles au som­met eu­ro­péen de juin », a dé­cla­ré jeudi Ralph Brinkhaus, vice-pré­sident du groupe par­le­men­taire, qui veut évi­ter de ren­for­cer les par­tis eu­ros­cep­tiques comme l’AfD, Die Linke et « de plus en plus le FDP » li­bé­ral. Reste à sa­voir comment ré­agi­ra le Par­ti so­cial-dé­mo­crate (SPD) qui gou­verne avec les conser­va­teurs. S’il s’af­fiche pro-eu­ro­péen, il par­tage les ré­serves de son par­te­naire. « Nous al­lons exa­mi­ner ce qu’il est pos­sible de faire sans sur­char­ger les ca­pa­ci­tés des Etats membres », a dé­cla­ré di­manche le mi­nistre des Fi­nances SPD, Olaf Scholz, à la « FAZ ». Prié de ré­agir au pro­jet fran­çais de créa­tion d’un bud­get eu­ro­péen, le vice-chan­ce­lier a ré­pon­du : « Ces idées ap­portent un nou­vel élan au pro­jet eu­ro­péen dont nous avons be­soin. Mais le pré­sident fran­çais sait aus­si que toutes ses idées ne pour­ront pas être réa­li­sées. »

« Tout le monde dev­rait main­te­nant avoir com­pris qu’il n’y au­ra pas de si­tôt une ré­forme am­bi­tieuse de la zone eu­ro », a com­men­té lun­di, sur Twit­ter, Hen­rik En­der­lein, di­rec­teur de l’Ins­ti­tut Jacques De­lors en Al­le­magne et proche du lo­ca­taire de l’Ely­sée. ■

« Je ne pense pas qu’on ob­tienne des avan­cées sub­stan­tielles au som­met eu­ro­péen de juin. » RALPH BRINKHAUS Vice-pré­sident du groupe par­le­men­taire

Pho­to AFP

An­ge­la Mer­kel et Em­ma­nuel Ma­cron.

Pho­to E. Dunand/AFP

An­ge­la Mer­kel et Em­ma­nuel Ma­cron doivent se re­trou­ver jeudi à Ber­lin pour par­ler de l’ave­nir de la zone eu­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.