Avec l’apai­se­ment, les af­faires re­prennent pour Pyon­gyang

Le dé­gel des re­la­tions entre Pé­kin et Pyon­gyang en­cou­ra­ge­rait le re­tour dans les usines chi­noises des tra­vailleurs nord­co­réens qui re­versent leurs sa­laires au ré­gime.

Les Echos - - MONDE - Y. R.

Kim Jong-un a-t-il dé­jà ga­gné ? S’ins­cri­vant dans la stra­té­gie de né­go­cia­tions adop­tée par son père et son grand-père avant lui et construite sur une al­ter­nance de mains ten­dues et de pro­vo­ca­tions bru­tales, le di­ri­geant nord-co­réen a pris l’ini­tia­tive, de­puis dé­but jan­vier, de re­lan­cer le dia­logue avec les grandes puis­sances de la ré­gion. Ce geste a im­mé­dia­te­ment étouf­fé les pro­jets de frappes mi­li­taires du ter­ri­toire nord-co­réen évo­qués à Wa­shing­ton. Et il semble main­te­nant que les sou­rires de Kim Jong-un vont per­mettre à Pyon­gyang de do­per ses re­ve­nus, qui avaient beau­coup souf­fert, ces der­niers mois, du dur­cis­se­ment des sanc­tions in­ter­na­tio­nales. Vendredi der­nier, le mé­dia en ligne sud­co­réen Dai­ly NK, très sui­vi par les ana­lystes de la crise co­réenne, as­su­rait que plus d’un mil­lier de tra­vailleurs nord-co­réens s’ap­prê­te­raient à re­trou­ver les ate­liers chi­nois qu’ils avaient dû quit­ter fin 2017. L’ONU avait alors de­man­dé, après les es­sais nu­cléaires et ba­lis­tiques du Nord, à tous les pays de ren­voyer cette main-d’oeuvre dont les sa­laires sont sys­té­ma­ti­que­ment cap­tés par le ré­gime sta­li­nien. En sep­tembre 2017, le Conseil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies avait adop­té une ré­so­lu­tion in­ter­di­sant d’abord aux en­tre­prises étran­gères d’ac­cep­ter des em­ployés nord-co­réens. Puis, fin dé­cembre, une autre ré­so­lu­tion avait pré­ci­sé que la to­ta­li­té de ces « ex­pa­triés » nord-co­réens, es­sen­tiel­le­ment ins­tal­lés en Chine et en Rus­sie, de­vraient être ren­voyés chez eux d’ici à la fin 2019.

Alors en froid avec Pyon­gyang, Pé­kin avait vo­té ces textes et avait sem­blé les faire res­pec­ter plu­tôt conscien­cieu­se­ment. Mais, de­puis la vi­site ex­cep­tion­nelle de Kim Jong-un à Pé­kin, fin mars, et la cé­lé­bra­tion de la ré­con­ci­lia­tion entre les deux pays com­mu­nistes, le pou­voir chi­nois au­rait ac­cep­té de re­lâ­cher par­tiel­le­ment cette pres­sion.

Une main-d’oeuvre bon mar­ché

Se­lon Dai­ly NK, les pa­trons des usines chi­noises si­tuées à Dan­dong, l’une des grandes villes in­dus­trielles chi­noises si­tuées sur la fron­tière avec le Nord, es­ti­me­raient que l’ac­tuel dé­gel di­plo­ma­tique al­lait in­ci­ter les au­to­ri­tés lo­cales à fer­mer les yeux sur le re­tour d’une main-d’oeuvre bon mar­ché dont la ré­gion a be­soin, no­tam­ment dans le sec­teur tex­tile.

Cette in­for­ma­tion vient confir­mer celles pu­bliées la se­maine der­nière par Ra­dio Free Asia. Le mé­dia avait dif­fu­sé des images mon­trant le re­tour de 400 ou­vrières nord-co­réennes dans la ville de He­long, dans la pro­vince chi­noise de Ji­lin, qui longe la Co­rée du Nord. Une autre source du mé­dia avait aus­si évo­qué l’ar­ri­vée en bus de tra­vailleurs nord-co­réens à Dan­dong. Pour l’ins­tant, Pé­kin af­firme qu’il ap­plique tou­jours stric­te­ment les ré­so­lu­tions de l’ONU.

Dans un rap­port pré­sen­té il y a quelques jours de­vant le co­mi­té en charge des sanc­tions, le gou­ver­ne­ment chi­nois avait ex­pli­qué qu’il avait in­ter­dit les ex­por­ta­tions vers le Nord d’acier, de fer et d’autres mé­taux ain­si que l’en­voi de ma­chines-ou­tils

Pour l’ins­tant,

Pé­kin af­firme qu’il ap­plique tou­jours stric­te­ment les ré­so­lu­tions de l’ONU.

et de vé­hi­cules. Le pays, qui gé­né­rait jus­qu’ici 90 % du com­merce in­ter­na­tio­nal de la Co­rée du Nord, af­firme aus­si qu’il va li­mi­ter, cette an­née, ses ex­por­ta­tions de pro­duits pé­tro­liers raf­fi­nés aux 500.000 ba­rils, comme ce­la a été pré­vu par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale. —

Pho­to Jun Ya­su­ka­wa/AP/Si­pa

Le mé­dia sud-co­réen Dai­ly NK a as­su­ré que plus d’un mil­lier de tra­vailleurs nord-co­réens s’ap­prê­te­raient à re­trou­ver les ate­liers chi­nois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.