La­gar­dère en­clenche les ces­sions de son pôle mé­dias

Le groupe a conclu la vente à Czech Me­dia In­vest de ses ra­dios en Ré­pu­blique tchèque, Po­logne, Slo­va­quie et Rou­ma­nie pour 73 mil­lions d’eu­ros.

Les Echos - - ENTREPRISES & MARCHÉS - Ni­co­las Ma­de­laine @NLMa­de­laine et Ma­ri­na Al­ca­raz @ma­ri­na_al­ca­raz

La­gar­dère en­clenche les ces­sions d’ac­tifs de son pôle mé­dias, La­gar­dère Ac­tive. Se­lon nos in­for­ma­tions, le groupe a conclu la vente à Czech Me­dia In­vest de ses ra­dios en Ré­pu­blique tchèque, Po­logne, Slo­va­quie et Rou­ma­nie. Le mon­tant de la tran­sac­tion s’élève à en­vi­ron 73 mil­lions d’eu­ros. L’en­semble pèse 56 mil­lions de chiffre d’af­faires. Alors qu’il a long­temps fi­nan­cé le ver­se­ment de son di­vi­dende avec des ces­sions de biens im­mo­bi­liers – le siège d’Eu­rope 1 étant le der­nier en date –, le groupe d’Ar­naud La­gar­dère doit dé­sor­mais faire une prio­ri­té de la gé­né­ra­tion de cash-flow par ses ac­ti­vi­tés. Les mar­chés lui mettent la pres­sion en ce sens et Ar­naud La­gar­dère lui-même tient à ce di­vi­dé­but dende pour ses fi­nances per­son­nelles, rap­pellent les ana­lystes qui suivent la va­leur. Le groupe a donc choi­si de se re­cen­trer sur les centres com­mer­ciaux dans les gares et aé­ro­ports (« tra­vel re­tail »), sec­teur qui contri­bue le plus à ses re­ve­nus, et sur l’édi­tion, qui contri­bue le plus à ses pro­fits.

Un pôle pré­sent dans neuf pays

Créé dans les an­nées 1990, La­gar­dère Ac­tive Ra­dio In­ter­na­tio­nal s’est d’abord dé­ve­lop­pé dans les pays de l’Est à la suite de la chute du mur de Ber­lin. Le groupe a cher­ché à sai­sir cette op­por­tu­ni­té pour ex­por­ter son sa­voir-faire en dé­mar­rant des sta­tions dans des zones à forte crois­sance. En Po­logne no­tam­ment, avec le lan­ce­ment de Ra­dio Zet, La­gar­dère a construit des po­si­tions im­por­tantes. Ce pôle est pré­sent dans 9 pays (Afrique du Sud, Al­le­magne, Po­logne, Ré­pu­blique tchèque, Rou­ma­nie, Slo­va­quie, Sé­né­gal, Côte d’Ivoire, Cam­bodge) avec 23 ra­dios et 12,5 mil­lions d’au­di­teurs par jour, in­dique le site Web de La­gar­dère. En juin 2016, le groupe a conclu une prise de par­ti­ci­pa­tion de 49 % (le maxi­mum au­to­ri­sé) dans un groupe dé­te­nant deux ré­seaux au Cam­bodge.

Cette tran­sac­tion est la pre­mière des ces­sions an­non­cées par Ar­naud La­gar­dère mars. La pro­chaine sur la liste pour­rait être la chaîne de té­lé­vi­sion Gul­li. Le dos­sier cir­cule, en tout cas : SFR, qui dé­tient BFMTV ou en­core RMC Dé­cou­verte, et Vi­ven­di, le pro­prié­taire de Ca­nal+, re­gardent no­tam­ment avec in­té­rêt. TF1 et M6 pour­raient aus­si être in­té­res­sés.

La chaîne jeu­nesse est l’une des trois seules ren­tables dans l’uni­vers des chaînes TNT (hors chaînes his­to­riques). Lors d’un ré­cent co­mi­té eu­ro­péen du groupe, De­nis Oli­vennes, le pa­tron de La­gar­dère Ac­tive, a in­di­qué que l’Ebit (ré­sul­tat opé­ra­tion­nel) du pôle té­lé­vi­sion de La­gar­dère com­pre­nant 17 chaînes (Ca­nal J, MCM, Elle Girl, RFM TV…) re­pré­sen­tait 20 % du chiffre d’af­faires, d’une cen­taine de mil­lions d’eu­ros. « Sur ces re­ve­nus, Gul­li re­pré­sente plus de la moi­tié », dit un spé­cia­liste.

« Si l’on re­garde les der­nières tran­sac­tions comme Nu­mé­ro 23, on pour­rait ar­ri­ver à plus de 200 mil­lions de va­lo­ri­sa­tion pour Gul­li, sur la base de son au­dience [1,6 % de part d’au­dience, NDLR], es­time Jean-Bap­tiste Ser­geant, ana­lyste chez Main­first. Tou­te­fois, en pre­nant en compte la part de mar­ché pu­bli­ci­taire, plus li­mi­tée, le prix de ces­sion pour­rait être in­fé­rieur. » En 2014, lorsque France Té­lé­vi­sions avait cé­dé à La­gar­dère ses 34 % dans la chaîne, celle-ci va­lait 75 mil­lions. ■

Pho­to Xa­vier Po­py/RÉA

Le groupe a an­non­cé lun­di la vente de La­gar­dère Ac­tive Ra­dio In­ter­na­tio­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.