Quel ave­nir pour les mar­chés diep­pois ?

La Ville de Dieppe a com­man­dé une étude pour as­su­rer la pé­ren­ni­té de ses mar­chés. Si leur san­té semble sa­tis­fai­sante, il sem­ble­rait qu’ils n’ex­ploitent pas l’in­té­gra­li­té de leur po­ten­tiel. Plu­sieurs pistes d’amé­lio­ra­tion ont été pré­sen­tées aux com­mer­çants

Les Informations Dieppoises - - Dieppe - Paul Des­camps @PaulDes­camps

« Quelle est la san­té des mar­chés de Dieppe et quel est leur ave­nir ? » C’est la ques­tion à la­quelle se pro­pose de ré­pondre l’étude du ca­bi­net In­ten­ci­té, com­man­dée par la mu­ni­ci­pa­li­té et pré­sen­tée en réunion pu­blique mer­cre­di 13 sep­tembre.

« Il ne s’agit pas d’im­po­ser ni de tout cas­ser, af­firme l’ad­joint au maire Lu­cien Le­ca­nu en di­rec­tion des com­mer­çants pré­sents. Nous al­lons nous ser­vir de cette étude pour tra­vailler en­semble et amé­lio­rer ce qui peut l’être. »

Sous-équi­pe­ment

Le do­cu­ment pré­sen­té met d’ailleurs en avant plu­sieurs points po­si­tifs : un nombre de cré­neaux suf­fi­sants (avec trois jours de mar­ché en centre-ville, un à Neu­ville et un à Jan­val), une bonne sy­ner­gie avec les com­mer­çants sé­den­taires et des taux de sa­tis­fac­tion éle­vés (100 % pour les clients, 80 % pour les com­mer­çants son­dés).

Tou­te­fois, Pau­la Sze­jn­feld, chef de pro­jet au ca­bi­net In­ten- ci­té, pré­sente quelques ca­rences et pers­pec­tives d’amé­lio­ra­tion. « Le mar­ché du centre-ville est sous- équi­pé en bornes élec­triques et en points d’eau, ex­plique-t-elle. Il reste éga­le­ment trop per­méable à la circulation au­to­mo­bile. » Elle pré­cise que « la loi de­mande que chaque étal se si­tue à moins de 25 m d’un point d’eau » . Or, le mar­ché du sa­me­di, qui s’étend sur près de 2 000 m li­néaires, ne dis­pose que… d’une source d’eau.

Même si l’étude sou­ligne qu’au­cun man­que­ment à l’hy­giène n’a été consta­té, elle pré­co­nise l’ins­tal­la­tion de 15 bornes d’eau et quatre d’élec­tri­ci­té, ain­si que de 11 à 16 po­teaux amo­vibles au­to­ma­ti­sés pour em­pê­cher le pas­sage des vé­hi­cules.

Par ailleurs, se­lon le ca­bi­net, les mar­chés diep­pois – en par­ti­cu­lier ce­lui du centre-ville – sont loin d’ex­ploi­ter l’in­té­gra­li­té de leur po­ten­tiel. Pour pal­lier ce pro­blème, plu­sieurs idées sont sou­mises : l’ajout de cinq à dix étals le mar­di et le jeu­di, la mise en place d’une offre at­ti­rant de nou­veaux consom­ma­teurs ou la créa­tion d’une halle, ou­verte à des ho­raires plus larges.

Un es­pace trai­teurs

Il est éga­le­ment en­vi­sa­gé d’ins­tal­ler les trai­teurs sur la moi­tié nord de la place Na­tio­nale, en les dis­po­sant au­tour d’un es­pace per­met­tant la dé­gus­ta­tion de leurs pro­duits. En outre, le mar­ché du jeu­di pour­rait être dé­ca­lé en soi­rée et thé­ma­ti­sé « pro­duits du ter­roir », afin de s’ou­vrir à une clien­tèle d’ac­tifs.

Pour dy­na­mi­ser les mar­chés, l’étude pro­pose éga­le­ment de va­lo­ri­ser les pro­duits de sai­son, en dis­tri­buant des re­cettes par exemple, ou de faire conce­voir et réa­li­ser sur place des me­nus par des élèves d’écoles d’hô­tel­le­rie. Des de­vi­nettes sur les pro­duits ou des jeux de piste à tra­vers les étals sont aus­si évo­qués, afin d’at­ti­rer les fa­milles.

En­fin, pour ren­for­cer l’iden­ti­té des mar­chés et étendre leur zone de cha­lan­dise, trois pistes sont évo­quées : la dis­tri­bu­tion de sacs tex­tiles avec un lo­go com­mun pour tous les com­mer­çants (qui se­rait fa­ci­li­tée par la créa­tion d’une as­so­cia­tion de com­mer­çants non- sé­den­taires), une com­mu­ni­ca­tion ren­for­cée dans la presse et la pose de pan­neaux in­di­quant les zones et ho­raires des mar­chés.

Dans la salle, peu d’ob­jec­tions par­mi les com­mer­çants pré­sents, dont cer­tains se ré­jouissent de la pers­pec­tive d’un mar­ché tar­dif le jeu­di. Les pre­mières pistes re­te­nues de­vraient être ap­pli­quées d’ici 2019. 0

Le mar­ché du jeu­di pour­rait être dé­ca­lé en fin de jour­née et thé­ma­ti­sé « pro­duits du ter­roir ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.