Au plai­sir de la Cor­ri­da !

Sa­me­di, le plai­sir de cou­rir se­ra la prio­ri­té de la plu­part des par­ti­ci­pants à la Cor­ri­da de Dieppe. Ce se­ra no­tam­ment le cas de plu­sieurs membres de la fa­mille Le­bou­cher.

Les Informations Dieppoises - - Sports - Ch. Q.

Sa­me­di, tous les par­ti­ci­pants à la Cor­ri­da de Dieppe ne se­ront pas des spé­cia­listes de la course à pied. C’est même plu­tôt tout l’in­verse. Ce qui fait le charme de cette épreuve, c’est son cô­té po­pu­laire et ac­ces­sible à tous. On fait la Cor­ri­da pour le plai­sir de cou­rir en fa­mille ou entre amis, pour dire « je l’ai faite » . C’est dans cet es­prit que les Lu­ne­ray­siens Ka­rine, Her­vé et Sté­phane Le­bou­cher se sont ins­crits.

Si elle n’aime pas les pho­tos, Ka­rine Le­bou­cher (43 ans) ap­pré­cie la course à pied en va­cances : « C’est en cou­rant -pour m’en­tre­te­nir un peua­vec une amie cet été en Ar­dèche qu’est ve­nue l’idée de faire la Cor­ri­da de Dieppe. Elle de­vait y par­ti­ci­per mais elle s’est bles­sée. Nous nous sommes ins­crits avec Her­vé

(Ndlr : son ma­ri) » . Le frère de ce der­nier, Sté­phane, a sui­vi le mou­ve­ment.

« Une épreuve fa­mi­liale et po­pu­laire »

Ac­tuel en­traî­neur de l’équipe de foot­ball de Luneray B et an­cien très bon joueur de l’US Luneray et du FC Dieppe, Her­vé Le­bou­cher (46 ans) avoue

« ne pas cou­rir sou­vent. Je pra­tique da­van­tage le vé­lo de route, du prin­temps jus­qu’à la fin de l’été. Nous avons pas mal rou­lé cet été en Ar­dèche. Ce­la fait trois se­maines que je cours deux fois par se­maine, his­toire de pré­pa­rer un peu la Cor­ri­da »

Son frère, Sté­phane Le­bou­cher (49 ans), est un peu plus as­si­du à la pra­tique de la course à pied : « Je cours en moyenne une fois par se­maine, ex­plique cet an­cien gar­dien de but de l’US Luneray qui a ran­gé ses gants à l’âge de 30 ans. J’avais dé­jà par­ti­ci­pé une fois aux 10 ki­lo­mètres de Luneray. La Cor­ri­da, ce se­ra donc ma deuxième course » . Même chose pour Her­vé Le­bou­cher alors que son épouse fe­ra ses tout pre­miers pas en « com­pé­ti­tion » . Pour­quoi sur

la Cor­ri­da de Dieppe ? « Parce que c’est une épreuve fa­mi­liale et po­pu­laire, ac­ces­sible à tous en rai­son de la dis­tance. Si je n’en­vi­sage pas de pou­voir ef­fec­tuer un 10 ki­lo­mètres, c’est jouable sur un 7 ki­lo­mètres » , sou­ligne-t-elle. Tous deux pro­fes­seurs au col­lège Mae­ter­linck de Luneray, Ka­rine (en­sei­gnante en ma­thé­ma­tiques) et Her­vé (en­sei­gnant en tech­no­lo­gie) se­ront en­tou­rés de nom­breux col­lègues voire amis : « Nous al­lons re­trou­ver no­tam­ment Ka­rine et Loïc Couillandre mais aus­si Franck Clé­ré qui ira beau­coup plus vite que nous. Ça va être un mo­ment sym­pa. Nous avons convié des amis ha­vrais, l’an­cien foot­bal­leur ar­quais Oli­vier Cas­tel et son épouse »

« Un mo­ment fes­tif »

Her­vé et son frère aî­né Sté­phane (tech­ni­cien) ont hâte de se re­trou­ver au sein du pe­lo­ton pour par­cou­rir le front de mer et le centre-ville : « Ce se­ra un mo­ment fes­tif, ex­plique Sté

phane. Cha­cun va cou­rir à son rythme » . Her­vé s’est tout de même fixé un chro­no au­tour de 34-35 mi­nutes, à une al­lure de 12 km/ h en­vi­ron : « Des col­lègues m’ont dit qu’il y a un ef­fet d’as­pi­ra­tion dont on bé­né­fi­cie vu le grand nombre de cou­reurs. On ver­ra

bien » . Sa­me­di, Ka­rine, Her­vé et Sté­phane pren­dront du plai­sir pen­dant toute cette Cor­ri­da. Et il est écrit que la soi­rée se­ra éga­le­ment fes­tive. Un an­ni­ver­saire est au pro­gramme. Ce se­ra un autre mo­ment de par­tage et sû­re­ment l’oc­ca­sion de « re­faire

la course » dans la bonne hu­meur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.