« Naâ­man, un par­rain idéal ! »

Les Informations Dieppoises - - Dieppe - V. W.

Dans l’am­biance feu­trée de l’En­tre­pôt, sous les ar­cades près du port de plai­sance de Dieppe, jeu­di 5 oc­tobre a eu lieu la ren­contre entre Do­ro­thée Goy, Na­tha­lie Koe­nig, les pré­si­dentes de GPS des Dys (le groupe de sou­tien pour les pa­rents d’en­fants Dys) et le nou­veau par­rain de l’as­so­cia­tion : Naâ­man. Le chan­teur de reg­gae, alors en pleine pro­mo­tion de son al­bum qui sor­tait dans les bacs le len­de­main, a pris le temps de ve­nir les ren­con­trer.

Sur les ré­seaux so­ciaux

« Jus­qu’alors, nous n’avons conver­sé que par mail et SMS » , glissent- ils. Une ren­contre « en vrai » qui a per­mis à l’ar­tiste de mieux ap­pré­hen­der ces troubles de l’ap­pren­tis­sage, de dé­cou­vrir com­bien les deux pré­si­dentes de l’as­so­cia­tion se sont in­ves­ties pour épau­ler les fa­milles de la ré­gion, no­tam­ment en créant une Jour­née des Dys (voir ci-des­sus), vé­ri­table car­re­four de l’in­for­ma­tion.

« Moi, sans être dys­lexique, l’école ne me par­lait pas du tout, je ne me sen­tais pas à ma place. J’ai dû être à 200 % pour faire ce que je vou­lais. Nous sommes tous dif­fé­rents, c’est pour ce­la que cette as­so­cia­tion me parle. J’ai une grande foi en cha­cun de nous » , confie Naâ­man.

De son cô­té, il es­père que son image per­met­tra à l’as­so­cia­tion de se faire connaître. « On peut en par­ler sur les ré­seaux so­ciaux, par­ta­ger l’in­fo… » , sou­rit-il. Ce qu’il a dé­jà fait !

Pour Do­ro­thée Goy et Na­tha­lie Koe­nig, cette ren­contre les a confor­tées dans ce qu’elles sa­vaient dé­jà : « c’est le par­rain idéal ! Nous, dans l’as- so­cia­tion, nous sommes sur une image po­si­tive, ça col­lait par­fai­te­ment car Naâ­man est quel­qu’un de so­laire et de très po­si­tif. Ses pro­pos cor­res­pondent à ce que vivent nos en­fants… »

« dis­po­si­tion prise à titre ex­cep­tion­nel » , in­dique le rec­to­rat de l’aca­dé­mie de Rouen, a été ren­due pu­blique après la réunion du CAEN, le Con­seil aca­dé­mique de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, qui avait lieu ven­dre­di der­nier. Elle per­met­tra d’évi­ter les in­con­vé­nients ini­tiaux d’une ren­trée per­tur­bée par deux jours fé­riés, les mar­di 8 et jeu­di 10 mai.

Ces dis­po­si­tions ont été prises en ap­pli­ca­tion de l’ar­ticle

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.