Nou­velle mis­sion pour Cé­line Gaillon

Le trans­fert de la com­pé­tence ur­ba­nisme vers la com­mu­nau­té de com­munes a pro­vo­qué la mu­ta­tion de l’agent mu­ni­ci­pal en charge de ce ser­vice.

Les Informations Dieppoises - - Bacqueville -

C’est à la mai­rie de Bac­que­ville-en-Caux que tout a com­men­cé pour la car­rière de Cé­line Gaillon. Cette jeune ha­bi­tante de Tôtes, ti­tu­laire d’un BTS de tou­risme et d’une li­cence de Sciences de l’édu­ca­tion, a été re­cru­tée au ser­vice ac­cueil en 2006. Elle s’est tour­née ra­pi­de­ment vers l’ur­ba­nisme dont elle a gé­ré le ser­vice à par­tir de juillet 2015.

Épa­nouis­se­ment

Des com­pé­tences liées à l’ur­ba­nisme ont été trans­fé­rées à la com­mu­nau­té de com­munes de Ter­roir-de-Caux.

Cé­line Gaillon a, de ce fait, été mu­tée dans les ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs de la com­mu­nau­té de com­munes à Tôtes. Son dé­part de la mai­rie de Bac­que­ville a été mar­qué par une ma­ni­fes­ta­tion convi­viale, ven­dre­di 22 sep­tembre.

Le maire Etienne Delarue, l’en­semble des élus et le per­son­nel com­mu­nal étaient réunis pour lui sou­hai­ter bon vent dans sa nou­velle car­rière. Ces seize an­nées pas­sées à la mai­rie de Bac­que­ville-en-Caux lui ont per­mis de s’épa­nouir au sein d’une « équipe ex­tra­or­di­naire et sou­dée » , comme elle l’a spé­ci­fié dans son dis­cours.

Cé­line Gaillon (à droite) a été fé­li­ci­tée pour ses com­pé­tences et son es­prit d’équipe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.