« Le feu sor­tait par les fe­nêtres »

Les Informations Dieppoises - - Faits Divers -

Quand l’in­cen­die s’est dé­cla­ré dans la mai­son, les sa­peurs-pom­piers ont re­çu de nom­breux ap­pels ve­nant de voi­sins et pas­sants afin de don­ner l’alerte. D’au­tant que beau­coup savent que Mé­lo­die dort par­fois l’après-mi­di en rai­son de son rythme de tra­vail.

Maxime Da­gi­cour, en­tre­pre­neur à Envermeu, fait par­tie de ces té­moins. « Je me ren­dais sur un chan­tier quand en des­cen­dant de SaintNi­co­las, j’ai vu de la fu­mée et des flammes au loin, c’était im­pres­sion­nant, té­moigne-t-il. Quand je suis ar­ri­vé sur place, le feu sor­tait par les fe­nêtres. »

L’En­ver­meu­dois s’est alors ar­rê­té pour ap­pe­ler les se­cours « et j’ai cou­ru pour al­ler voir s’il y avait du monde dans la mai­son, mais ça chauf­fait trop, c’était im­pos­sible, ra­conte-t-il. Je crai­gnais aus­si qu’il y ait des bou­teilles de gaz et que tout ex­plose » .

Maxime Da­gi­cour a eu la bonne idée de sta­tion­ner un peu plus loin son vé­hi­cule en tra­vers de la chaus­sée pour neu­tra­li­ser la cir­cu­la­tion en at­ten­tant l’ar­ri­vée des se­cours. Mais ce­la n’a pas em­pê­ché les au­to­mo­bi­listes de pas­ser : « Il y a même un au­to­car qui est pas­sé le long de la mai­son en feu. Fran­che­ment il y a des per­sonnes in­cons­cientes ! » , dé­nonce-t-il.

Les oc­cu­pants de cette mai­son, rue Saint-Laurent à Envermeu, ont tout per­du. Un ap­pel à la so­li­da­ri­té s’est mis en place dans le cou­rant du week-end.

L’in­cen­die s’est dé­cla­ré peu avant 16h, jeu­di der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.