LES MUL­TIPLES VIRILITÉS DE FRAN­ÇOIS SAGAT

ÇA VA, ÇA VIENT

Les Inrockuptibles - - Où est le cool ? -

2010

Alors star in­ter­na­tio­nale du por­no gay, Fran­çois Sagat est le hé­ros d’Homme au bain de Ch­ris­tophe Ho­no­ré, son pre­mier film non-X aux côtés de Chia­ra Mas­troian­ni. L’his­toire d’un couple de gar­çons qui bat de l’aile et qui suit l’ac­teur dans un par­cours de dé­cou­verte in­time. Sagat offre alors à voir une sen­si­bi­li­té aux an­ti­podes des cli­chés qui en­tou­raient jus­qu’ici sa vi­ri­li­té exa­cer­bée.

2015

Dans Gar­dens of Plea­sure, un dé­fi­lés­pec­tacle aux ac­cents bur­lesques dû à la créa­trice Yaz Bu­key, Fran­çois Sagat in­carne la quin­tes­sence du mâle, sorte d’Adam ou d’Apol­lon. Au fil de ses danses dans un jar­din d’Eden très pop, en­tou­ré de nymphes vê­tues de pe­tites den­telles, il en joue pour mieux se dé­mar­quer de la mas­cu­li­ni­té pa­triar­cale, fon­da­trice de notre so­cié­té.

2017

Fran­çois Sagat fait val­ser Sev­da­li­za dans son der­nier clip, Blue­cid. Cette chan­teuse ira­nienne de r’n’b un­der­ground est connue pour son uni­vers lyn­chien. An­cienne joueuse de bas­ket lon­gi­ligne, elle pousse à l’ex­trême, aux côtés d’un Sagat à la mus­cu­la­ture im­po­sante et au crâne ta­toué, la sup­po­sée dua­li­té d’un couple hé­té­ro­nor­mé, en en dé­voi­lant toute la théâ­tra­li­té dans cette per­for­mance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.