Re­garde les gra­dins

Avec Sta­dium, MO­HA­MED EL KHA­TIB in­verse la pers­pec­tive et braque les pro­jec­teurs sur les sup­por­ters. Plus pré­ci­sé­ment sur ceux du RC Lens, qui confessent ici un amour sans failles pour leur club de foot.

Les Inrockuptibles - - Scenes - Pa­trick Sourd

CONFRON­TER LE PU­BLIC DU FOOT­BALL À CE­LUI DU THÉÂTRE. Dé­cou­vrant un ar­ticle de L’Equipe dans le­quel les sup­por­ters du Ra­cing Club de Lens étaient qua­li­fiés de “meilleur pu­blic

de France”, Mo­ha­med El Kha­tib a l’idée de Sta­dium, un spec­tacle où les hé­ros de la soi­rée ne sont ni des joueurs, ni des ac­teurs mais ceux qui les re­gardent. Cet im­pro­bable ren­dez-vous entre fans du bal­lon rond et ama­teurs de dra­ma­tur­gie s’ouvre sur le so­lo d’un trom­pet­tiste. Sym­bole qu’il suf­fit d’un peu d’hu­mour pour rendre l’ac­cord entre ces deux mondes pos­sible, le fa­meux jingle de Mau­rice Jarre an­non­çant le dé­but des spec­tacles du Fes­ti­val d’Avi­gnon s’hy­bride bien­tôt des ryth­miques de l’in­con­tour­nable

En er mun­do, le pa­so doble de Juan Quin­te­ro Muñoz dont les olés en­flamment les gra­dins des stades.

Dès l’en­fance et bien avant sa dé­cou­verte du théâtre, Mo­ha­med El Kha­tib pra­tique le foot­ball à haut ni­veau en in­té­grant l’équipe de France ju­nior. Avec Sta­dium,

il re­lève le gant de la­ver l’hon­neur des sup­por­ters des “sang et or” en leur of­frant un droit de ré­ponse sur son pla­teau. Faut-il rap­pe­ler l’épi­sode dé­so­lant de cette ban­de­role dé­ployée en 2008 dans une tri­bune du Stade de France où les Pa­ri­siens fran­chis­saient la ligne de touche de l’obs­cène en af­fi­chant “Pé­do­philes, chô­meurs, consan­guins, bien­ve­nue chez les Ch’tis”, sui­vie de cette autre dé­pliée en forme d’excuses lors du match sui­vant : “Dé­so­lés, on ne sa­vait pas que vous sa­viez lire.”

Res­pec­tueuse du chro­no­mé­trage, la pièce se joue en deux pé­riodes

de qua­rante-cinq mi­nutes. Il suf­fit d’un gra­din cou­rant sur la lar­geur de la scène pour plan­ter le dé­cor. De­ve­nue rai­son de vivre des sup­por­ters, leur fi­dé­li­té au stade Bol­laert va bien au-de­là de l’es­poir de voir leur équipe ac­cé­der au Graal de la Ligue 1. Pour mettre des vi­sages sur cette foule, Mo­ha­med El Kha­tib convoque un ar­bitre, un prêtre et un élu tout au­tant qu’un re­pré­sen­tant des Ul­tras et le pré­sident du kop sang et or. Chaque prise de pa­role ra­conte l’in­time d’un en­ga­ge­ment. Mais, c’est le clan des Du­puis qui em­porte la coupe de l’adhé­sion sans faille. Réunis­sant la qua­ran­taine de ses membres au­tour de leur grand-mère Yvette, qui vient de fê­ter ses 85 ans, cette fa­mille sous in­fluence ne vibre qu’à tra­vers le culte qu’elle voue au RC Lens.

A la mi-temps, une ba­raque à frites s’ouvre sur le pla­teau pour per­mettre à cha­cun de boire et de se res­tau­rer sans sor­tir de la salle. D’un dé­fi­lé de pom-pom girls à une réunion de mas­cottes, tout concourt à l’éloge d’une convi­via­li­té dé­bar­ras­sée des ava­tars hai­neux des guerres entre clubs. La gé­né­ro­si­té de cette hu­ma­ni­té mise à nu gagne la par­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.