ÉDITO

Les Inrockuptibles - - Sommaire - Pierre Sian­kows­ki

Jeu­di soir der­nier à la Gaî­té Ly­rique, à Pa­ris. Phoe­nix vient d’ache­ver, en France, à do­mi­cile, une sé­rie de cinq concerts ex­cep­tion­nels, entre per­for­mance et cu­ra­tion, à l’en­droit même où le groupe avait po­sé ses ba­gages et ses ins­tru­ments pour en­re­gis­trer son der­nier al­bum, l’ex­cellent Ti amo. Tho­mas Mars, Bran­co, Deck D’Ar­cy et Ch­ris­tian Maz­za­lai nous l’avaient confié lors de la sor­tie du disque : c’est dans cette an­cienne salle clas­sique de­ve­nue temple des cultures nu­mé­riques qu’ils avaient, entre quelques tour­mentes créa­tives, trou­vé la paix et l’ins­pi­ra­tion.

Pen­dant des heures et des jours, c’est au sein de la Gaî­té qu’ils avaient po­li leurs chan­sons, s’in­té­grant au fur et à me­sure à la vie quo­ti­dienne de la salle, jus­qu’à jouer du badge ou dis­cu­ter le bout de gras à la ma­chine à ca­fé. Pen­dant cinq soirs, sur scène, Phoe­nix a vou­lu rendre ce­la pal­pable et re­mer­cier ses hôtes – en par­ti­ci­pant plus qu’ac­ti­ve­ment à la pro­gram­ma­tion unique des dates, chaque jour ac­cueillant des coups de coeur des Ver­saillais (le dé­jà grand Do­di El Sher­bi­ni, Ha­lo Maud, Ré­mi Par­son…) et pro­po­sant, à l’en­vi, des images de perles ci­né­ma­to­gra­phiques ita­liennes hors d’âge (d’au­cuns au­ront re­con­nu cer­tains des pre­miers ébats fil­més de la Cic­cio­li­na) ou des spritz taillés sur me­sure par Ch­ris­tian Maz­za­lai him­self.

Plus que de simples concerts, les quatre de Phoe­nix don­naient ici à vivre leur groupe, là ou d’autres mu­si­ciens ont au­jourd’hui choi­si de se dis­si­mu­ler der­rière une cer­taine ra­re­té ou des rem­parts di­gi­taux. Evi­dem­ment, c’est du cô­té de Phoe­nix et de son ul­tra­mo­derne gé­né­ro­si­té que notre coeur ba­lance au­jourd’hui. Il fal­lait, à l’is­sue du der­nier live, ex­ta­tique, du­rant le­quel le groupe n’avait ja­mais sem­blé aus­si fort et sou­dé, voir les quatre gar­çons, fa­ti­gués et heu­reux, re­joints par leurs aco­lytes Rob (cla­vier) et Tho­mas Hed­lund (bat­te­rie), ve­nir fê­ter la fin de leur ma­ra­thon mu­si­cal en com­pa­gnie de leurs “an­ciens col­lègues” de la Gaî­té de­ve­nus des co­pains pour la plu­part. Un bon­heur simple et dé­li­cat, à l’image de ce groupe que nous ne ces­sons d’ai­mer de­puis près de vingt ans.

Phoe­nix en concert à la Gaî­té Ly­rique le 31 mai

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.