LE HÉ­ROS DE LA SE­MAINE

Les Inrockuptibles - - Blah Blah Blah - Théo Du­breuil

Sage, sa­tel­lite au fir­ma­ment

Dans la ga­laxie de la nou­velle scène fran­çaise gra­vite un sa­tel­lite qui ré­pond au doux nom d’Ambroise Willaume. D’abord en groupe avec Re­vol­ver, il a dé­vié de sa tra­jec­toire avant d’échouer sur la pla­nète Wood­kid, qu’il a illu­mi­née de sa science des mé­lo­dies et har­mo­nies. Re­mis en or­bite, il a de­puis croi­sé le che­min d’autres corps cé­lestes (Lo­me­pal, So­ko, Cla­ra Lu­cia­ni) et d’une co­mète de la pop mu­sic : Ben­ja­min Le­beau, de The Shoes. De ce big-bang est né Sage, pre­mier al­bum d’Ambroise Willaume sous le nom de Sage, confec­tion­né à quatre mains et par­se­mé de vo­lutes élec­tro­niques, de tex­tures so­nores soyeuses et autres ara­besques syn­thé­tiques. Fort de ces ex­pé­riences, Sage a re­pris son inexo­rable course seul face à l’im­men­si­té. En tête à tête avec ses ins­tru­ments, il a mé­ti­cu­leu­se­ment com­po­sé dans son stu­dio de Mont­martre Paint Myself, son nou­vel al­bum. Avec une pré­ci­sion d’hor­lo­ger, il a éta­bli la to­po­gra­phie de ses in­fluences et ex­pé­riences : une map­pe­monde au re­lief sin­gu­lier faite de couches et de sous-couches où les fon­da­tions de la mu­sique pop se mêlent à un ver­nis contem­po­rain. Un ar­ti­sa­nat qui culmine sur la pièce cen­trale de ce ta­bleau : Us Again, vé­ri­table tré­sor mé­lo­dique de cet al­bum constel­lé de tubes. Par­fois, les sa­tel­lites brillent plus fort que les étoiles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.