WE LOVE GREEN à Pa­ris, les 2 et 3 juin

Les Inrockuptibles - - Concerts - Ca­role Boi­net

Sui­vant la maxime “deux salles, deux am­biances”, le fes­ti­val We Love Green a vou­lu conten­ter tout le monde – et sur­tout ceux que les flûtes fée­riques de Björk au­raient plon­gés dans le co­ma – en pro­gram­mant di­manche au même ho­raire que l’Is­lan­daise le nou­veau pro­dige du rap VF, Mo­ha La Squale. Pour les pas­sion­nés des deux, il fal­lait faire moi­tié-moi­tié. Bien nous en a pris : si Björk a li­vré un show hors tout, très en­nuyeux pour cer­tains, su­blime pour d’autres, le kid de La Banane a, lui, prou­vé qu’il était là pour du­rer, dé­men­tant les fâ­cheux qui n’au­raient vu chez lui qu’un buzz éphé­mère rempli de streams et de vues YouTube. La pro­gram­ma­tion étant cette an­née foi­son­nante, il fau­dra ici choi­sir. Op­tons pour un mot sur Myth Sy­zer, dont Le Code a re­tour­né les têtes fraîches et qui n’est ja­mais aus­si bon qu’en­ca­dré de ses aco­lytes de Bon Ga­min, Ichon et Lo­ve­ni. Op­tons aus­si pour Mi­gos, dont l’an­nu­la­tion à Pri­ma­ve­ra fai­sait craindre le pire mais qui a bien dé­bar­qué sur scène pour en­chaî­ner ses tubes de trap syn­co­pée à vi­tesse grand V après un chauf­fage de salle beau­coup trop long. Op­tons en­fin pour Ty­ler, The Crea­tor, qui prouve là en­core son gé­nie, les che­veux teints fa­çon léo­pard. Il n’y eut pas d’écrans géants mais Nina Kra­viz et sa ca­puche, IAMDDB et son flot de pa­roles, Jor­ja Smith et sa grâce, Father John Misty et son iro­nie. Il y eut aus­si la vi­site éclair de Ma­mou­dou Gas­sa­ma, in­vi­té sur scène par Ou­mou San­ga­ré au beau mi­lieu d’un ap­pel es­sen­tiel à l’hu­ma­nisme et la fra­ter­ni­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.