Un an de pri­son pour l’amoureux écon­duit

Les Nouvelles de Falaise - - Vie D’ici - BM (Press­pep­per)

Un Fa­lai­sien de 30 ans a été condam­né mer­cre­di 12 juillet par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen (Cal­va­dos) à douze mois de pri­son dont six avec sur­sis as­sor­tis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il avait me­na­cé son an­cienne com­pagne avec un cou­teau.

Épa­ney.

Un Fa­lai­sien de 30 ans a été condam­né mer­cre­di 12 juillet par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Caen à douze mois de pri­son dont six avec sur­sis as­sor­tis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il était ju­gé en com­pa­ru­tion im­mé­diate pour avoir agres­sé et me­na­cé de mort son an­cienne com­pagne, il y a trois mois à Épa­ney.

« Grâce à vous, les gen­darmes ne se sont pas en­nuyés » . Face au pré­ve­nu qui com­pa­rait libre, le pré­sident du tri­bu­nal, Christophe Subts, iro­nise. Agres­sion, me­nace de mort, vio­la­tion de do­mi­cile, dé­gra­da­tions…

En dix jours, l e pré­ve­nu a en­chaî­né l es dé­lits. Sa cible : son an­cienne pe­tite amie. Vi­si­ble­ment, il n’a pas di­gé­ré leur sé­pa­ra­tion.

La sé­rie a dé­bu­té le 7 avril der­nier. Le couple passe alors la soi­rée à Épa­ney, au do­mi­cile de Cécile*. Le tren­te­naire vide une bou­teille de whis­ky. Il s’em­porte à la pre­mière re­marque de sa fu­ture ex-com­pagne.

Coups de poing, de pied, gifles, ca­nettes je­tées au vi­sage… Il ne se contrôle plus. Il tente même d’étran­gler sa vic­time avant de la pour­suivre à l’ex­té­rieur de la mai­son, un cou­teau à la main.

Il l’ac­cuse de le pro­vo­quer

Gla­cée par ses ré­ac­tions

Le couple s’est ren­con­tré il y a un mois, jour pour jour. Pour le ma­gis­trat, « c’est une fa­çon ori­gi­nale de cé­lé­brer un an­ni­ver­saire » .

L’in­té­res­sé ne ré­pond pas. Il se contente de re­je­ter la faute sur sa vic­time, qu’il ac­cuse de le pro­vo­quer et qu’il tente de faire pas­ser pour folle.

As­sise à quelques mètres, Cécile as­sure avoir été agres­sée à de nom­breuses re­prises. Elle a quit­té son bour­reau le soir des faits.

Dans la se­maine qui suit, le Fa­lai­sien la har­cèle au té­lé­phone. Il la me­nace de mort de­vant les gen­darmes et va même jus­qu’à pé­né­trer par ef­frac­tion chez elle pour se ca­cher dans le gre­nier.

« Je n’ ét ais plus moi­même » , re­con­naît le pré­ve­nu. Le tri­bu­nal lui re­proche éga­le­ment des dé­gra­da­tions sur la mai­son. Il nie.

L’avo­cate de la jeune femme est « gla­cée par ses ré­ac­tions » . Elle dé­nonce le com­por­te­ment in­quié­tant du Fa­lai­sien, dé­jà condam­né à deux re­prises pour des vio­lences conju­gales. Elle de­mande au tri­bu­nal de le condam­ner à ver­ser 2 500 € de dom­mages et in­té­rêts à son ex­com­pagne.

Le pro­cu­reur a lui aus­si les mêmes craintes. Il s’in­quiète de la pro­chaine « crise de nerfs » et de ses consé­quences. Alors que le ma­gis­trat évoque son ca­sier, l’in­té­res­sé lève les yeux au ciel. La dé­sin­vol­ture laisse la place à l’in­quié­tude quand il en­tend le re­pré­sen­tant du mi­nis­tère pu­blic re­qué­rir douze mois de pri­son dont huit avec sur­sis. Le tri­bu­nal se­ra fi­na­le­ment plus sé­vère. Outre la peine de pri­son, le Fa­lai­sien est éga­le­ment condam­né à ver­ser 1 000 € de dom­mages et in­té­rêts à sa vic­time. * Pré­nom d’em­prunt

Le Fa­lai­sien de 30 ans a éco­pé d’une peine de pri­son de douze mois dont six avec sur­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.