Une grande fête en­ra­ci­née pour les mé­tiers de la fo­rêt

Les Nouvelles de Falaise - - Vie D’ici -

La Sau­va­gère.

C’est un ri­tuel de­puis main­te­nant 43 ans : chaque der­nier di­manche de juillet, la fête des mé­tiers de la fo­rêt vient ani­mer le site de la cha­pelle des friches de La Sau­va­gère. Ces der­nières se­maines, les bé­né­voles ont « bû­ché » pour que tout soit prêt.

Cette grande fête, c’est avant tout un site : ce­lui de la cha­pelle des friches, si­tué à 3 km à vol d’oi­seau du bourg de La Sau­va­gère, et 4 km par la route. Un cadre bu­co­lique au coeur de la fo­rêt des An­daines. Éri­gée en 1866, la cha­pelle, dé­diée à l’im­ma­cu­lée Con­cep­tion, abrite une sta­tue de Sainte-ra­de­gonde im­plo­rée pour la sau­ve­garde des mois­sons et une sta­tue de SaintOr­taire. Jus­qu’en 1970 avaient lieu des pè­le­ri­nages. « À une époque, il y en avait deux, pour les Ro­ga­tions et pour le 15 août » se sou­vient JeanC­harles Cour­tois, maire et pré­sident du co­mi­té des fêtes.

De­puis le dé­but des an­nées 1970, le site ne s’anime plus qu’une fois par an en été. « Le 30 juillet, nous au­rons comme à l’ha­bi­tude la messe SaintHu­bert à 11 h, avec le ral­lye Saint-mi­chel où on at­tend entre 200 et 300 per­sonnes », pour­suit le pré­sident, avec à ses cô­tés Mar­tine Boulent, se­cré­taire du co­mi­té. « Cette an­née, nous au­rons l’hon­neur d’ac­cueillir pour la pre­mière fois l’évêque de Séez, Mgr Jacques Ha­bert » .

Mo­bi­li­sa­tion

Cette fête, c’est aus­si une his­toire hu­maine qui per­dure à tra­vers le temps de­puis plus de quatre dé­cen­nies. « Elle a com­men­cé par une ker­messe et cer­tains ont pro­po­sé des ani­ma­tions comme la fa­bri­ca­tion de char­bon de bois puis le concours de bû­che­rons quelque temps plus tard » . Au fil des édi­tions, la ma­ni­fes­ta­tion a pris de l’am­pleur ac­cueillant entre 2 000 et 4 000 vi­si­teurs en fonc­tion de la mé­téo.

Un évé­ne­ment de taille qui né­ces­site la mo­bi­li­sa­tion d’une cen­taine de bé­né­voles en amont, le jour J et en aval. « Aux alen­tours du 14 juillet, nous avons tou­jours une jour­née consa­crée au net­toyage du site et au mon­tage des cha­pi­teaux. La mo­bi­li­sa­tion s’in­ten­si­fie en­core du­rant la se­maine qui pré­cède la fête », ra­content les or­ga­ni­sa­teurs qui s’in­quiètent de ne pas voir de nou­veaux bé­né­voles s’in­ves­tir afin de re­nou­ve­ler l’équipe.

Un concours at­trac­tif

Le 30 juillet, la jour­née dé­bu­te­ra à 8 h 30 par un dé­jeu­ner aux tripes (sans ré­ser­va­tion) puis à 11 h la messe Saint-hu­bert. Le ma­tin et l’après-mi­di, au­ra lieu l’ani­ma­tion fil rouge : le concours du meilleur bû­che­ron. « Nous au­rons 14 concur­rents qui s’af­fron­te­ront sur 9 épreuves, avec la par­ti­ci­pa­tion de Gé­rard Fer­ruel, meilleur sculp­teur à la tron­çon­neuse. Les par­ti­ci­pants ap­pré­cient l’am­biance de ce concours qui est tout de même do­té de 3 000 € de lots grâce aux sou­tiens des com­mer­çants et des spon­sors. Au-de­là de la com­pé­ti­tion, ils sont fiers de pou­voir mon­trer leur tra­vail de­vant un pu­blic qui est tou­jours très nom­breux » .

La jour­née se­ra ponc­tuée par des ani­ma­tions au­tour des mé­tiers de la fo­rêt : scie­rie am­bu­lante avec lo­co­mo­tive à va­peur, fa­bri­ca­tion de char­bon de bois (four et meule), cer­clage de roue, sa­bo­tier, lat­tier, tour­neur sur bois, van­nier, fa­bri­cants d’ob­jets en bois, ate­lier d’ini­tia­tion à la sculp­ture pour en­fant. Mais aus­si des struc­tures gon­flables, un pe­tit train pour se pro­me­ner.

Le mi­di et le soir, une res­tau­ra­tion est pro­po­sée : les ti­ckets re­pas ache­tés avant la fête au­près des com­mer­çants et des membres du co­mi­té des fêtes coû­te­ront moins cher et par­ti­ci- per­ont au ti­rage de la tom­bo­la qui se­ra ef­fec­tué en soi­rée. Il se­ra sui­vi par le spec­tacle en chan­sons ani­mé par Ma­nue­la. « Il faut rap­pe­ler que l’en­trée est gra­tuite ain­si que les par­kings, ce qui se fait de plus en plus rare », ob­servent les or­ga­ni­sa­teurs.

Pra­tique. Di­manche 30 juillet, cha­pelle des Friches, prendre la RD 218 à par­tir du bourg de La Sau­va­gère ou de l’étoile d’an­daines. En­trée gra­tuite.

Le 13 juillet, les bé­né­voles étaient dé­jà sur le pont pour la pré­pa­ra­tion du ter­rain.

Une femme bû­che­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.