Une si­mu­la­tion d’at­taque ter­ro­riste à Fa­laise

Les Nouvelles de Falaise - - La Une - Jean-luc PEL­LE­RIN

Ir­rup­tion de ter­ro­ristes au sein de la salle de spec­tacles, in­ter­ven­tions des forces de l’ordre, des se­cours prêts à in­ter­ve­nir à tout mo­ment, la ci­té de Guillaume-le-conqué­rant a été le cadre d’un exer­cice de si­mu­la­tion mer­cre­di 27 sep­tembre.

Mais que se pas­sait-il donc ce mer­cre­di 27 sep­tembre dans l’après-mi­di au Fo­rum de Fa­laise et aux abords ? Cette ques­tion, les pas­sants se la po­saient lé­gi­ti­me­ment en voyant les gen­darmes opé­rer et le pé­ri­mètre de sé­cu­ri­té mis en place. Il s’agis­sait, en fait, d’un exer­cice de sé­cu­ri­té ci­vile à l’ini­tia­tive du Pré­fet du Cal­va­dos.

Le scé­na­rio était le sui­vant. Un concert de rock se dé­roule au Fo­rum. La salle est confor­ta­ble­ment rem­plie, avec ma­jo­ri­tai­re­ment des jeunes à l’in­té­rieur de l’en­ceinte.

Trois ter­ro­ristes

Trois ter­ro­ristes font ir­rup­tion à l’in­té­rieur de la salle avec, pour ob­jec­tif, une tue­rie de masse. Les forces de l’ordre in­ter­viennent. L’un des ter­ro­ristes par­vient à s’ex­tir­per des lieux, les deux autres sont neu­tra­li­sés sur place.

Le pre­mier ter­ro­riste qui a pris la fuite est ap­pré­hen­dé un peu plus tard à Au­nay-sur-odon alors qu’il s’ap­prête à ef­fec­tuer un at­ten­tat.

Le bi­lan est lourd : « une quin­zaine de per­sonnes dé­cé­dées, une tren­taine bles­sées dont la moi­tié en ur­gence ab­so­lue » , note Mi­chaël Sorr com­man­dant la com­pa­gnie de gen­dar­me­rie à Caen qui di­ri­geait l’exer­cice en ques­tion.

« Tes­ter les dé­lais d’in­ter­ven­tions »

« La pré­fec­ture du Cal­va­dos met en place ce type d’exer­cice une fois par tri­mestre. Les deux der­nières fois, c’était à l’hô­pi­tal de Caen et à Bé­nou­ville. Le choix de Fa­laise ? C’est un en­droit pro­pice pour tes­ter les dé­lais d’in­ter­ven­tions et la dis­po­ni­bi­li­té des moyens. En cas réel, on dou­blait a mi­ni­ma la ca­pa-

ci­té des ef­fec­tifs » . L’exer­cice consis­tait à al­ler au bout de la dé­marche : pro­cé­der aux vé­ri­fi­ca­tions d’iden­ti­té, dé­ter­mi­ner les causes et les au­teurs de l’at­ten­tat via le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique.

Dans l’en­ga­ge­ment des forces de l’ordre, il y avait 80 gen­darmes plus la po­lice na­tio­nale, avec la Bri­gade An­ti-cri­mi­na­li­té. Concer­nant les se­cours (SDIS et SA­MU), il y avait une qua­ran­taine de per­sonnes. Pour ce qui est des autres ser­vices, pré­fec­ture, déminage, par­quet, uni­tés de re­cherches, il y avait une ving­taine de per­sonnes.

Quant aux fi­gu­rants, dont de nom­breux jeunes, ils étaient une cin­quan­taine. Pour l’ani­ma­tion et la sé­cu­ri­té, il y avait une quin­zaine de per­sonnes. Au to­tal, 250 per­sonnes étaient pré­sentes.

Le Fo­rum a été le cadre d’un exer­cice de sé­cu­ri­té ci­vile. De gros moyens ont été dé­ployés pour cet exer­cice vir­tuel. L’as­saut est don­né. Fouille de ri­gueur. Les se­cours sont in­ter­ve­nus plu­sieurs fois. Des jeunes ont joué par­fai­te­ment leur rôle de fi­gu­rant. Des gen­darmes en alerte. Des po­li­ciers de la bri­gade an­ti-cri­mi­na­li­té prêts à in­ter­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.