L’as­so­cia­tion des Pa­ra­ly­sés de France pour­suit sa mis­sion

Les Nouvelles de Falaise - - Falaise - P.L.

Créée en 1933, l’as­so­cia­tion des Pa­ra­ly­sés de France a éten­du de­puis son champ d’ac­tion : « elle s’oc­cupe de la re­pré­sen­ta­tion et de la dé­fense de toutes les per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap mo­teur et de leurs fa­milles » sou­ligne Loïc En­gue­hard, char­gé de dé­ve­lop­pe­ment as­so­cia­tif pour la dé­lé­ga­tion du Cal­va­dos.

Le groupe re­lais de Fa­laise a été lan­cé il y a deux ans afin de pour­suivre cette mis­sion sur le plan lo­cal. « Le groupe a été créé par Geor­gine Faure pour ras­sem­bler les per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap » . L’en­traide est au coeur des pré­oc­cu­pa­tions. Par exemple, de­puis quelques se­maines, Jac­que­line aide Geor­gine à ma­ni­pu­ler un nou­veau fau­teuil électrique à six roues pour qu’elle puisse se rendre en centre-ville toute seule. Ven­dre­di der­nier, Re­née est ve­nue cher­cher des ren­sei­gne­ments pour rem­plir cor­rec­te­ment un dos­sier MDPH (Mai­son des per­sonnes han­di­ca­pées) pour son ma­ri.

Un rôle de con­seil au­près des élus

L’APF est éga­le­ment en lien avec l’es­pace Pu­blic Numérique de Fa­laise afin de per­mettre à quelques-uns de ses membres d’ap­prendre l’uti­li­sa­tion d’ou­tils nu­mé­riques.

Ces der­niers mois, l’as­so­cia­tion est in­ter­ve­nue en tant qu’in­ter­lo­cu­teur au­près de la col­lec­ti­vi­té. « Nous tra­vaillons avec la mu­ni­ci­pa­li­té à la mise en ac­ces­si­bi­li­té. Nous avons été in­vi­tés lors de la ré­flexion sur la ré­no­va­tion du cen­treville, nous avons fait la vi­site avec le groupe de tra­vail, ils ont pu voir les dif­fi­cul­tés de se dé­pla­cer en fau­teuil » .

Une pre­mière avan­cée qui en ap­pelle d’autres : « nous avons le dia­logue. Mais les dé­lais de mise en oeuvre sont très longs, ça avance mais dou­ce­ment » re­grettent les membres de L’APF qui in­citent les élus à faire ap­pel à eux avant de réa­li­ser des tra­vaux de voi­rie ou dans les bâ­ti­ments pu­blics. Car entre la théo­rie et la pra­tique, il y a par­fois de grands écarts. « Les normes ne sont pas tou­jours adap­tées. Elles sont pré­vues pour des fau­teuils rou­lants mais pas pour des fau­teuils élec­triques. Et par­fois ça ne passe pas. Il y a be­soin de sen­si­bi­li­sa­tion » .

Le groupe re­lais de l’as­so­cia­tion des Pa­ra­ly­sés de France (APF) or­ga­nise une réu­nion deux fois par mois à la Fon­taine-cou­verte et par­ti­cipe de­puis quelques mois à la vie pu­blique.

Pra­tique : As­so­cia­tion des Pa­ra­ly­sés de France, ré­fé­rente Geor­gine Faure, 02.31.40.96.30. Réu­nion dans la mai­rie an­nexe de la Fon­taine-cou­verte le ven­dre­di, de 14h30 à 16h, tous les quinze jours. Pro­chaines réunions les 20 oc­tobre et 17 novembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.