En­gor­ge­ment pré­vi­sible pour les ren­dez-vous

Les Nouvelles de Falaise - - Vie D’ici - J-L P

Le temps pas­sé pour les contrôles tech­niques va s’al­lon­ger et les contre-vi­sites se­ront plus nom­breuses et plus longues. D’où un en­gor­ge­ment pré­vi­sible pour les ren­dez-vous. « Il y a une double in­quié­tude par rap­port à ça et à un autre phé­no­mène : les gens vont vou­loir ef­fec­tuer leur contrôle tech­nique en 2018 avant la date fa­ti­dique » , men­tionne Cé­line Ho­chard, char­gée de com­mu­ni­ca­tion pour les ré­seaux Se­cu­ri­test/au­to sé­cu­ri­té et ba­sée au Mans.

« On s’y at­tend et on s’y pré­pare » , pour­suit Cé­line Ho­chard qui pointe du doigt un autre sou­ci. « La pro­fes­sion peine à re­cru­ter des contrô­leurs. Il est vrai qu’avant, on pou­vait em­bau­cher des gens avec un BEP ou un CAP. Dé­sor­mais, les fu­turs contrô­leurs doivent pos­sé­der le Bac pro » .

Le coût des contre-vi­sites im­pac­té

Pas be­soin non plus d’être grand clerc pour com­prendre que le coût du contrôle tech­nique va aug­men­ter. Il est com­pris ac­tuel­le­ment dans une four­chette entre 50 et 80 € voire un peu plus en ré­gion pa­ri­sienne. « Le coût du contrôle tech­nique va aug­men­ter de l’ordre de 10 à 20 %. En re­vanche, le coût des contre-vi­sites qui pou­vaient être of­fertes se­ra da­van­tage im­pac­té » , sou­ligne Cé­line Ho­chard qui ajoute que, dé­sor­mais, « le pro­cès-ver­bal se­ra plus dé­taillé et pé­da­go­gique » .

En re­vanche, ce qui ne chan­ge­ra pas, le mon­tant de l’amende en cas de dé­faut au contrôle tech­nique reste in­chan­gé : 135 €. Un rap­pel : un au­to­mo­bi­liste fran­çais doit pas­ser son contrôle dans le pays où est im­ma­tri­cu­lé son vé­hi­cule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.