Sé­bas­tien Sam­son : « C’est une aven­ture in­croyable »

Les Nouvelles de Falaise - - Falaise et son pays -

« Je tra­vaillais sur des BD dif­fé­rentes avant celle-ci. Ma com­pagne m’a dit qu’il fau­drait que je fasse quelque chose de nou­veau. Au cours d’une ren­contre avec ses amis de courses, ils se sont mis à par­ler du ma­ra­thon de New-york. J’ai dit que je le fe­rai aus­si alors que je ne cou­rais pas », ra­conte Sé­bas­tien Sam­son. Ve­nant de Bayeux, le pro­fes­seur d’arts plas­tiques et au­teur de BD était à Falaise, sa­me­di der­nier, pour inau­gu­rer la nou­velle for­mule du fes­ti­val Falaise à la page. Une ren­contre in­so­lite pour les lec­teurs qui ont ren­con­tré Sé­bas­tien au mi­lieu des gâ­teaux et des cho­co­lats de la Pâ­tis­se­rie des Ducs.

L’idée étant d’as­so­cier un au­teur et un des­sert, c’est Ré­mi Cha­puis, fi­dèle de l’évé­ne­ment, qui a eu la tâche de créer un des­sert. C’est ain­si qu’est née « La pe­tite se­melle », com­mer­cia­li­sée le temps du week-end (Voir LNDF du 19 oc­tobre).

Au­teur et des­si­na­teur, Sé­bas­tien Sam­son ra­conte tout dans son livre, com­ment est née l’idée, com­ment il s’est lan­cé dans l’aven­ture, tout ce qu’il a res­sen­ti, avant, pen­dant l’en­traî- ne­ment, pen­dant le ma­ra­thon. « Je me suis en­traî­né mais pas au­tant que j’au­rais dû mais suf­fi­sam­ment pour que ce soit amu­sant à ra­con­ter. Tout est au­then­tique, le meilleur comme le pire » .

4 autres ma­ra­thons à son ac­tif

Du­rant l’écri­ture du scé­na­rio, l’au­teur a par­ti­ci­pé à 4 autres ma­ra­thons, deux fois le Mé­doc, Pa­ris et le Mont-saint-mi­chel. « Ce n’était pas suf­fi­sant un seul pour écrire » . Plus qu’un ma­ra­thon, il au­ra fal­lu 2 ans pour le scé­na­rio et le sto­ry­board, 2 ans sup­plé­men­taires pour les planches fi­nales avant que naisse « Le ma­ra­thon de New-york, à la pe­tite se­melle ».

De­puis, il a at­tra­pé lui aus­si le vi­rus de la course. « Je ne peux plus m’en pas­ser, je cours tous les deux jours » . Le ma­ra­thon de New-york, il l’a cou­ru en 5 h 44’’. « Ma femme, Ro­sa­lie, en 3 h 07’, elle a été cham­pionne de Nor­man­die ».

Le Bayeu­sain n’en re­vient tou­jours pas qu’un pâ­tis­sier aus­si ta­len­tueux ait réa­li­sé ce des­sert après avoir lu son livre. « Ce­la fait un drôle d’ef­fet d’en­tendre les gens en­trer et de­man­der deux pe­tites se­melles. C’est une aven­ture in­croyable » . Sa BD se­ra tra­duite en an­glais pour oc­tobre 2018 et tra­ver­se­ra l’atlantique.

Le pro­fes­seur d’arts plas­tiques, au­teur de bandes des­si­nées, a par­ti­ci­pé au fa­meux ma­ra­thon amé­ri­cain. Il était à Falaise sa­me­di der­nier pour la nou­velle ver­sion du fes­ti­val « Falaise à la page ».

Une nou­velle BD en pré­pa­ra­tion

« Je me suis ins­pi­ré de mes pa­rents pour le pro­chain pro­jet au­to­bio­gra­phique, en cours d’écri­ture. Ils m’ont eu très jeunes, ils étaient mi­neurs. Ma mère était gar­de­bar­rière dans le Poi­tou, j’ai plein de sou­ve­nirs au­tour de ça », pour­suit-il. « C’est un maître qui s’ap­pe­lait M. Wa­gon qui, à 8- 9 ans, m’a mis une BD de entre les mains et une plume avec un en­crier à l’an­cienne et là j’ai com­men­cé à voya­ger ». Un pro­jet sur le­quel le des­si­na­teur ré­flé­chit de­puis 6 ou 7 ans. « Je suis dans l’écri­ture de­puis 6 mois. Ça com­mence un peu avant avec la ren­contre de mes pa­rents et on va jus­qu’à mes 14, 15 ans ».

La pre­mière ren­contre du nou­veau for­mat du fes­ti­val fa­lai­sien a été un suc­cès. Fa­bien Heck, l’or­ga­ni­sa­teur, sou­haite or­ga­ni­ser deux autres ren­contres, la pro­chaine pour­rait avoir lieu au prin­temps.

Fa­bien Heck, Ré­mi Cha­puis et Sé­bas­tien Sam­son. L’au­teur de BD a vé­cu une in­croyable aven­ture au ma­ra­thon de New-york.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.