LA DER­NIÈRE CAR­TOUCHE FRAN­ÇAISE POUR AMA­DOUER BRUXELLES

Au nom de son « su­rin­ves­tis­se­ment » en fa­veur de la dé­fense eu­ro­péenne, Pa­ris ver­rait bien cer­taines de ses dé­penses mi­li­taires dé­duites de son dé­fi­cit pu­blic. Une fa­çon de contour­ner Maas­tricht qui ir­rite ses par­te­naires.

L'Expansion - - À La Une Une Économie En Guerre -

VER­SAILLES, dans le si - lence lu­gubre du deuil, la voix grave et mar­tiale du pré­sident ré­sonne à la tri­bune, am­pli­fiée par la vaste salle du Con­grès. Réunis en ur­gence trois jours après les at­ten­tats du 13 no­vembre, les par­le­men­taires de tous bords et de tous bancs écoutent res­pec­tueu­se­ment Fran­çois Hol­lande. La na­tion se re­cueille, mais une phrase du dis­cours pré­si­den­tiel va fran­chir les fron­tières fran­çaises et son écho se ré­per­cu­ter jus­qu’au siège de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, à Bruxelles : « Le pacte de sé­cu­ri­té l’em­porte sur le pacte de

A

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.