Ode à la fé­mi­ni­té

L'Expansion - - Les Cahiers de L'entreprise -

At­teinte d’un can­cer du sein en 2010, Cé­cile Pas­quille­ni Vu-Hong a vé­cu les dix-huit mois de sa ma­la­die comme une at­teinte à sa fé­mi­ni­té. Le com­bat contre le can­cer a nour­ri chez cette an­cienne cadre de la fi­nance l’en­vie de mon­ter un pro­jet pour sou­te­nir les femmes. Elle les ac­com­pagne dans la ré­ap­pro­pria­tion de leur corps en les ai­dant à re­trou­ver le plai­sir de s’ha­biller. Ain­si est née Ga­rance, en 2012 : la pre­mière marque de lin­ge­rie des­ti­née aux femmes ayant su­bi une abla­tion mam­maire. Ga­rance pro­pose des maillots de bain et de la lin­ge­rie aux coupes élé­gantes et ten­dance, adap­tés au port de pro­thèses.

www.ga­rance-pa­ris.com

Di­plô­mée ESCP Eu­rope, Maëlle Chas­sard sou­hai­tait créer un ob­jet lu­dique et tan­gible pour li­bé­rer l’ima­gi­naire des en­fants. Avec trois amis, elle a mis au point via la start-up Lu­nii, créée en 2013, la fa­bu­leuse fa­brique à his­toires, une drôle de ma­chine aux cou­leurs aci­du­lées, qui res­semble à un pe­tit tran­sis­tor co­lo­ré. Lu­nii trans­porte les 3-7 ans dans le ré­cit de contes mer­veilleux, écrits et lus par des pro­fes­sion­nels. La spé­ci­fi­ci­té de ce nou­veau jeu ? Les en­fants choi­sissent eux­mêmes les per­son­nages de l’his­toire ain­si que le lieu et le dé­rou­lé de l’ac­tion en tour­nant sim­ple­ment les mo­lettes de la ma­chine… Au to­tal, 48 com­bi­nai­sons de contes sont pos­sibles.

www.lu­nii.stri­kin­gly.com

La belle sai­son est aus­si celle des cam­brio­lages. Grâce à la start-up Fe­no­tek, les vi­si­teurs sont ac­cueillis par Hi), un in­ter­phone vi­déo sans fil, connec­té à In­ter­net et do­té d’une ca­mé­ra haute ré­so­lu­tion. Lorsque l’ap­pa­reil dé­tecte un mou­ve­ment de­vant la mai­son, il en­voie une no­ti­fi­ca­tion aux pro­prié­taires ab­sents. De­puis leur smart­phone ou ta­blette, ces der­niers peuvent sur­veiller le por­tail et dis­cu­ter avec le vi­si­teur. Si ce­lui-ci n’est pas un vo­leur, mais un voi­sin, ils peuvent ou­vrir la porte à dis­tance. Hi) per­met aus­si de contrô­ler l’ou­ver­ture et la fer­me­ture des vo­lets ain­si que l’al­lu­mage des lampes. Lorsque l’ap­pa­reil re­con­naît les vi­sages des membres du foyer, il dé­clenche des ac­tions pré­dé­fi­nies; comme l’en­voi d’une no­ti­fi­ca­tion aux pa­rents lorsque leurs bam­bins sont bien ren­trés de l’école.

www.fe­no­tek.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.