Le ma­na­ge­ment au se­cours des mi­grants

L'Expansion - - Réflexions -

L’ AFFLUXDES MI­GRANTS fuyant les zones de dé­tresse se heurte aux flots des peurs eu­ro­péennes. Celle du dé­clas­se­ment social dû aux dif­fi­cul­tés éco­no­miques, celle de la crise des dettes pu­bliques, celle du dé­li­te­ment de la re­pré­sen­ta­tion par­le­men­taire. Que ré­vèlent les dif­fé­rences d’ac­cueil de ces mi­grants entre nos pays ? Il y a les ombres por­tées des pas­sés co­lo­niaux qui s’étendent à la lueur du cré­pus­cule oc­ci­den­tal, les be­soins pres­sants des de­mandes do­mes­tiques sou­te­nues par des dé­mo­gra­phies va­cillantes, les choeurs en­ton­nés des tra­di­tions na­tio­nales qui couvrent les pleurs des ar­ri­vants. Le dé­fi des mi­grants se­rait donc ce­lui d’en­ti­tés ma­cro­sco­piques : les Etats et l’Eu­rope; les in­di­ca­teurs ma­croé­co­no­miques; les re­li­gions.

Bi­zar­re­ment, l’étude des or­ga­ni­sa­tions concrètes qui consti­tuent le phé­no­mène mi­gra­toire, de­puis l’amont ( les zones de dé­part) jus­qu’à l’aval ( les zones d’ac­cueil et de trai­te­ment ad­mi­nis­tra­tif des ar­ri­vants), n’est pas as­sez pré­sente dans les ana­lyses et les com­men­taires. Or le dé­fi po­sé par les mi­grants est un dé­fi or­ga­ni­sa­tion­nel et ma­na­gé­rial tout au­tant que po­li­tique, éco­no­mique ou re­li­gieux. En amont des flux mi­gra­toires, il s’agit de mieux iden­ti­fier et com­battre les or­ga­ni­sa­tions

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.