Stop au ma­ni­chéisme

L'Expansion - - ÉDITORIAL - Béa­trice Ma­thieu, ré­dac­trice en chef

Le plus im­por­tant dans les aveux, c’est le ti­ming. Trop tar­difs, ils sont ba­layés par la co­lère et la frus­tra­tion. Comme in­au­dibles. Dans le brou­ha­ha de l’élec­tion de Trump et de la pri­maire de la droite, la Com­mis­sion eu­ro­péenne a fait un bien étrange mea culpa. Après huit an­nées de prê­chi-prê­cha sur l’im­pé­rieuse né­ces­si­té d’une aus­té­ri­té bud­gé­taire sal­va­trice, Bruxelles fait au­jourd’hui volte-face et prône une po­li­tique bud­gé­taire « ex­pan­sion­niste ». Une conver­sion qui ré­sonne comme un aveu d’échec, d’im­puis­sance, mais sur­tout d’er­reur de ju­ge­ment. Dans le do­cu­ment fi­nal pas­sant en re­vue la si­tua­tion bud­gé­taire des dix-neuf Etats membres de la zone eu­ro, la Com­mis­sion avoue même que ses re­com­man­da­tions édi­tées en juillet 2016 ne semblent plus ap­pro­priées. Tar­dive prise de conscience que Ma­rio Dra­ghi et ses bas taux d’in­té­rêt ne peuvent pas tout et que, dans une zone mo­né­taire uni­fiée, l’al­pha et l’omé­ga de la po­li­tique éco­no­mique ne peut se ré­su­mer à des coupes dans les dé­penses pu­bliques et à la ré­duc­tion des coûts du tra­vail. Voi­là pour­quoi, aus­si, le vi­rage de la po­li­tique de l’offre en France a fait pschitt. Il y a quatre ans tout juste, Louis Gal­lois ap­pe­lait – à juste titre – à un choc de com­pé­ti­ti­vi­té, alors que la pro­fi­ta­bi­li­té des en­tre­prises fran­çaises était en chute libre. Mal­gré 40 mil­liards d’eu­ros d’al­lé­ge­ments de pré­lè­ve­ments mis sur la table, les en­tre­prises n’ont pas sor­ti leurs pro­jets d’in­ves­tis­se­ments des ti­roirs. Et l’em­ploi fait du sur­place. Evi­dem­ment, on pour­ra tou­jours ex­pli­quer que les ater­moie­ments du gou­ver­ne­ment ont brouillé le mes­sage pro­bu­si­ness té­ta­ni­sant les pa­trons. Il fau­dra bien re­con­naître que si les en­tre­prises n’in­ves­tissent pas, c’est parce que leurs car­nets de com­mandes sont ché­tifs. Re­con­naître aus­si qu’il faut ces­ser d’op­po­ser de fa­çon sim­pliste po­li­tique de l’offre et po­li­tique de la de­mande. Re­con­naître en­fin que le ma­ni­chéisme éco­no­mique est une im­passe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.