PLUS QUE JA­MAIS AT­TRAC­TIF

NICE CENTRE

L'Express (France) - Immobilier - - Nice Cannes Antibes Immobilier -

Bor­dé à l’ouest par le bou­le­vard Gam­bet­ta et, à l’est, par la col­line du Châ­teau, le centre-ville reste le do­maine pri­vi­lé­gié des mé­nages ai­sés, dont de nom­breux re­trai­tés fran­çais ou étran­gers. La re­prise consta­tée l’an der­nier ne fai­blit pas. Elle semble même se ren­for­cer de­puis le prin­temps, no­tam­ment dans le sec­teur le plus co­té, si­tué au sud du très ré­si­den­tiel bou­le­vard Vic­tor-hu­go. C’est le « car­ré d’or » des pro­fes­sion­nels. « De­puis plu­sieurs mois, les étran­gers n’hé­sitent plus à y ache­ter de grandes sur­faces », s’étonne Pierre Yvon, de l’agence Gou­nod. Comme ces Belges qui ont ac­quis ré­cem­ment, pour leur re­traite, un 151-m2 en­tiè­re­ment ré­no­vé. Si­tué au der­nier étage d’un bel im­meuble bour­geois proche du bou­le­vard Vic­tor-hu­go, le bien est par­ti à 910000 € après une pe­tite né­go­cia­tion (6000 € le mètre car­ré). Plus au nord, le quar­tier des Mu­si­ciens est très ap­pré­cié pour ses beaux hô­tels par­ti­cu­liers, ses im­meubles Belle Epoque et ses prix un peu plus rai­son­nables ! Si­tué au der­nier étage d’un bel im­meuble bour­geois de l’ave­nue Du­rante, ce grand 2-pièces de 65 m2 avec bal­con a, par exemple, été ache­té 345000 € par une re­trai­tée pa­ri­sienne (5300 € le mètre car­ré). Rue Ber­lioz, dans un im­meuble ré­cent de stan­ding, un couple d’ir­lan­dais a dé­bour­sé seule­ment 290000 € pour un 2-pièces de 60 m2 (soit 4800 € le mètre car­ré). « Les pro­jets de ré­no­va­tion pré­vus aux abords de la gare de­vraient ra­pi­de­ment re­don­ner de l’at­trait au nord du quar­tier, au­jourd’hui net­te­ment moins bien co­té », pré­voit Be­noît Bayard, de l’agence Long­champ. A sur­veiller de près, donc!

A l’ouest du bou­le­vard Gam­bet­ta, dans le quar­tier des Fleurs, les prix sont plus at­trac­tifs mal­gré un bâ­ti de qua­li­té com­pa­rable à ce­lui des Mu­si­ciens. Dans un im­meuble Belle Epoque, un couple d’amé­ri­cains vient d’ac­qué­rir un 5-pièces de 148 m2 à ré­no­ver pour seule­ment 675000 € (4500 € le mètre car­ré). A l’est, la vieille ville s’étend entre la pro­me­nade du Paillon, ré­amé­na­gée en cou­lée verte, et la col­line du Châ­teau. Ses ruelles aux fa­çades co­lo­rées à l’ita­lienne at­tirent les in­ves­tis­seurs qui achètent pour louer à la sai­son. « Les étran­gers, qui consti­tuaient la grande ma­jo­ri­té de cette clien­tèle, ont dis­pa­ru après l’at­ten­tat et tardent en­core à re­ve­nir », dé­plore Ni­na Ma­can­da, des agences Groupe Pa­lais Im­mo­bi­lier. La vie noc­turne ani­mée et l’ab­sence de par­king et d’as­cen­seur ex­pliquent les prix re­la­ti­ve­ment mo­dé­rés, mal­gré la proxi­mi­té de la mer. Cer­tains savent en pro­fi­ter. Au cin­quième et der­nier étage sans as­cen­seur, ce stu­dio de 18 m2 avec ter­rasse vient d’être ac­quis par un in­ves­tis­seur pa­ri­sien pour 86000 € (4700 € le mètre car­ré). Le bien, certes à ré­no­ver, ne se trouve qu’à trois rues du quai des Etats-unis!

675 000 € C’est le coût d’un 5-pièces de 148 m2 si­tué dans le quar­tier des Fleurs.

Abor­dable La vieille ville, qui longe la pro­me­nade du Paillon, af­fiche des ta­rifs mo­dé­rés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.