Me Ch­ris­tophe Van Over­beke, no­taire à Sen­lis.

L'Express (France) - Immobilier - - Oise Immobilier - Pro­pos re­cueillis par C. T.

L’ex­press Comment se porte le mar­ché im­mo­bi­lier dans l’oise?

Il est au mieux de sa forme! Le vo­lume des ventes a aug­men­té à par­tir de l’au­tomne 2016. De­puis, le rythme des tran­sac­tions n’a presque pas bais­sé. Ce qui étonne, c’est que les élec­tions pré­si­den­tielle et lé­gis­la­tives n’ont pas eu d’im­pact né­ga­tif sur le mar­ché isa­rien. Crai­gnant une hausse si­gni­fi­ca­tive des taux d’em­prunt, bien des can­di­dats à l’achat ont dé­ci­dé, au contraire, de pas­ser ra­pi­de­ment à l’ac­tion. C’est l’une des rai­sons de la bonne te­nue du mar­ché.

L’ex­press Et les prix ?

Après une baisse ré­gu­lière pen­dant cinq ans, ils se sont sta­bi­li­sés l’an der­nier à des ni­veaux rai­son­nables. A Chan­tilly, la com­mune la plus chère de l’oise, le prix mé­dian des ap­par­te­ments an­ciens os­cille au­tour de 3200 € le mètre car­ré. Un mon­tant tom­bé à moins de 2800 € à Sen­lis et à 2060 € à Com­piègne, où l’on peut trou­ver des biens an­ciens à ré­no­ver à par­tir de 1600 €.

L’ex­press Quelles sont vos pré­vi­sions pour les pro­chains mois ?

Le bi­lan im­mo­bi­lier de 2017 se­ra cer­tai­ne­ment en­core meilleur que ce­lui de 2016. En termes de vo­lume, je pré­vois une hausse glo­bale de 10 à 15 % des ventes. Il me pa­raît dif­fi­cile de me pro­non­cer sur ce qui se pas­se­ra en 2018. La dy­na­mique im­mo­bi­lière dé­pen­dra de l’évo­lu­tion des prix, mais aus­si des taux d’em­prunt et, sur­tout, de la vo­lon­té du nou­veau gou­ver­ne­ment de re­con­duire, ou non, les dis­po­si­tifs d’en­cou­ra­ge­ment à l’achat, comme le prêt à taux zé­ro en di­rec­tion des pri­mo-ac­cé­dants et la loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel, qui fa­vo­rise l’in­ves­tis­se­ment lo­ca­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.