C’EST LE MO­MENT D’ACHE­TER!

GRE­NOBLE

L'Express (France) - Immobilier - - Grenoble Immobilier -

Les sou­rires sont de mise chez les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier gre­no­blois. Avec des vo­lumes de vente en hausse de près de 10 % par rap­port à 2015, le mar­ché avait dé­jà connu un re­bond fa­vo­rable en 2016. « Le pre­mier se­mestre 2017 a été meilleur en­core », s’en­thou­siasme Pa­trick Gri­so­ni, de l’agence Ora­lia Faure Im­mo­bi­lier. Les fac­teurs d’ordre ma­croé­co­no­mique qui ont fa­vo­ri­sé cette em­bel­lie sont connus. An­ti­ci­pant une hausse des taux d’in­té­rêt d’em­prunt, beau­coup d’ac­qué­reurs po­ten­tiels ont pré­ci­pi­té leur achat, constatent les agents im­mo­bi­liers. Dans le même temps, le gou­verne-

LES VO­LUMES DE TRAN­SAC­TIONS SONT À LA HAUSSE. LES TA­RIFS SONT STA­BI­LI­SÉS À DES NI­VEAUX AT­TRAC­TIFS. AU SUD DE LA VILLE, LES LO­GE­MENTS DES AN­NÉES 1960 ONT AT­TEINT DES PRIX PLAN­CHERS ET LES BONNES AF­FAIRES SE MUL­TI­PLIENT.

ment Hol­lande a adop­té un ar­se­nal lé­gis­la­tif très in­ci­ta­tif : prêt à taux zé­ro à l’at­ten­tion des jeunes ac­qué­reurs et loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel en di­rec­tion des in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs, ce der­nier dis­po­si­tif étant ou­vert à l’achat dans l’an­cien. Ré­sul­tat : « Les pri­mo-ac­cé­dants font un re­tour en force », constate Me Ga­briel Nal­let, no­taire à Gre­noble et membre de l’ob­ser­va­toire im­mo­bi­lier des no­taires de l’isère (voir notre en­tre­tien ci-des­sus). « Et comme per­sonne ne sait si la loi Pi­nel se­ra re­con­duite l’an pro­chain, les in­ves­tis­seurs se dé­pêchent, eux aus­si, d’ache­ter », note de son cô­té Guillaume Tri­gnat, de la so­cié­té de pro­mo­tion im­mo­bi­lière Gilles Tri­gnat Ré­si­dences.

A ces élé­ments fa­vo­rables s’ajoute le fait que, mal­gré la hausse des tran­sac­tions, les prix dans la ca­pi­tale des Alpes et dans sa pé­ri­phé­rie ne montrent au­cun signe de sur­chauffe. « Dans l’en­semble de l’isère, les ta­rifs de l’im­mo­bi­lier ont aug­men­té d’un pe­tit 0,7 % sur douze mois glis­sants », éva­lue en­core Me Nal­let. Au­jourd’hui, la moyenne ta­ri­faire de l’an­cien en bon état os­cille au­tour de 2300 € le mètre car­ré pour les ap­par­te­ments. S’agis­sant des mai­sons, elle stagne de­puis trois ans sous la barre des 2500 € le mètre car­ré.

Bien évi­dem­ment, ces moyennes cachent de pro­fondes dis­pa­ri­tés se­lon les sec­teurs géo­gra­phiques. Il existe à cet égard une fron­tière in­vi­sible entre le sud et le nord de la mé­tro­pole al­pine : « Au sud des grands bou­le­vards, l’es­sen­tiel du bâ­ti date d’il y a plus d’un de­mi- siècle. Sou­vent mal iso­lé, lourd en charges, il fait l’ob­jet d’une de­mande moindre mal­gré des ta­rifs plan­chers très at­trac­tifs », ex­plique Pa­trick Gri­so­ni. Dans les quar­tiers sud, la moyenne des prix de l’an­cien dé­passe, en ef­fet, ra­re­ment les 1 700 € le mètre car­ré tan­dis qu’elle culmine aux alen­tours de 2800 € le mètre car­ré dans le coeur de ville. Deux exemples : au Vil­lage- Olym­pique, ce T 3 lu­mi­neux de 70 m2 avec vue im­pre­nable sur le Ver­cors ne trouve pas pre­neur à moins de 1300 € le mètre car­ré. Quai Cré­qui, un 3-pièces à re­ta­per n’a, lui, eu au­cun mal à se vendre à plus de 2900 € le mètre car­ré.

« Cette di­ver­si­té de prix, on l’ob­serve éga­le­ment dans la cou­ronne gre­no­bloise », ajoute Mi­chel Gam­by, res­pon­sable de l’agence La­fo­rêt Notre-dame. Avis aux pri­mo-ac­cé­dants et aux mé­nages dont le bud­get est ser­ré : les prix bas se trouvent du cô­té d’echi­rolles et de Fon­taine, où do­minent les grands en­sembles certes un tan­ti­net tris­tou­nets des an­nées 1960. A Fon­taine, un 70-m2 en bon état est par­ti dif­fi­ci­le­ment à 1500 € le mètre car­ré. Du cô­té de Seys­sins et Seys­si­net-pa­ri­set, en re­vanche, le même type d’ap­par­te­ment dans une ré­si­dence des an­nées 1970 s’est ven­du ra­pi­de­ment à 2400 eu­ros le mètre car­ré. Les prix culminent dans la vallée du Gré­si­vau­dan, où les fa­milles ai­sées conti­nuent de s’ar­ra­cher les ap­par­te­ments de stan­ding, neufs ou ré­cents, à des ta­rifs qui os­cil­lent au­tour de 4000 € le mètre car­ré. La vue sur la chaîne du mas­sif de Bel­le­donne y est, certes, à cou­per le souffle !

2 500 € le mètre car­ré pour une mai­son an­cienne. Ce prix reste stable de­puis trois ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.