LE GRAND ÉCART

PÉ­RI­PHÉ­RIE SUD ET OUEST : ÉCHIROLLES, FON­TAINE, SEYS­SINS, SEYS­SI­NET-PA­RI­SET

L'Express (France) - Immobilier - - Grenoble Immobilier -

Mal­gré les opé­ra­tions de ré­no­va­tion lan­cées par les mu­ni­ci­pa­li­tés, les quar­tiers du sud et de l’ouest gre­no­blois, où do­minent les tours et les barres d’im­meubles des an­nées 1960, « peinent à sé­duire », in­dique Em­ma­nuel Thi­bert, di­rec­teur de l’agence Act’im­mo à Seys­sins. Avis aux pri­mo-ac­cé­dants et aux fa­milles au bud­get ser­ré : les sec­teurs de la Ville­neuve et du Vil­lage olym­pique, à l’ex­tré­mi­té sud de Gre­noble, sont de­ve­nus par­ti­cu­liè­re­ment abor­dables. « On y trouve des lo­ge­ments an- ciens en état cor­rect pour moins de 1500€ le mètre car­ré », in­dique Mi­chel Gam­by, di­rec­teur de l’agence La­fo­rêt Notre-dame. Pour­tant, les biens y partent au compte-gouttes. Bien qu’il soit en étage éle­vé et si­tué dans un im­meuble ré­cent, ce T3 lu­mi­neux de 68 m2, avec une ter­rasse de 14 m2 jouis­sant d’une vue im­pre­nable sur le Ver­cors, cherche de­puis des mois un ac­qué­reur… à 87000 € (1279 € le mètre car­ré). Si­tua­tion dif­fi­cile, éga­le­ment, dans les com­munes d’echi­rolles et de Fon­taine, qui ont connu de sé­vères baisses des prix ces der­nières an­nées. A Echi­rolles, un T4 de 79m2, si­tué au troi­sième étage sur quatre d’une co­pro­prié­té de 2007, s’est ven­du 180000 € (2278 € le mètre car­ré). Les an­ciens pro­prié­taires l’avaient ac­quis, il y a dix ans, pour… 280000 €! A Fon­taine, rue du Centre, au deuxième étage sur trois d’un im­meuble des an­nées 1960, un T4 de 70m2 bé­né­fi­ciant d’une vue dé­ga­gée sur un parc, mais sans ex­té­rieur, est dif­fi­ci­le­ment par­ti à 110000€ (1571 € le mètre car­ré).

Si­tuée au flanc du mas­sif du Ver­cors, la com­mune de Seys­sins tire son épingle du jeu, mal­gré des prix moyens dans l’an­cien qui avoi­sinent les 2600 € le mètre car­ré. Dans la co­pro­prié­té du Mas-des-iles, qui date des an­nées 1970, un T4 de 80m2 en étage a été ven­du pour 195000 € (2437 € le mètre car­ré). Le sec­teur hé­berge aus­si de belles mai­sons avec ter­rain. Au coeur du vil­lage, une de­meure des an­nées 1970, de 140m2, avec 1300m2 de ter­rain, a été ache­tée pour 490000 € par un couple. Non loin de là, c’est une mai­son mi­toyenne des an­nées 1980 en très bon état, de 90m2, avec un jar­din de 290m2 qui a chan­gé de main pour 340000 €. La com­mune de Seys­si­netPa­ri­set s’étend entre l’a480 et le mas­sif du Ver­cors : « Proche des grands axes de cir­cu­la­tion et de la ligne C du tram, elle est éga­le­ment fort re­cher­chée », as­sure Em­ma­nuel Thi­bert. Ici, un T4 de 70 m2 des an­nées 1960 a été ac­quis pour 150000 € par des pri­mo-ac­cé­dants (2142 € le mètre car­ré).

Re­jet Mal­gré des prix rai­son­nables, les lo­ge­ments du Vil­lage olym­pique partent au compte-gouttes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.