In­ter­view. Prin­cesse Se­lah

Nou­velle fi­gure de la mode à seule­ment 18 ans, la fille de Lau­ryn Hill et pe­tite-fille de Bob Mar­ley ne veut pour­tant pas brû­ler les étapes. A L’Express diX, elle confie ses en­vies et ses pas­sions.

L'Express (France) - L’Express diX - - Sommaire -

Elle est la fille d’une reine du hip-hop et la pe­tite-fille d’un sei­gneur du reg­gae. Grâce à cette pres­ti­gieuse as­cen­dance, beau­coup pro­mettent à Se­lah Louise Mar­ley un des­tin royal. « Les gens me disent qu’ils voient en moi un grand po­ten­tiel », confie la belle hé­ri­tière en re­je­tant en ar­rière une de ses longues tresses co­lo­rées. « Mais il faut se gar­der de ré­col­ter les fruits avant qu’ils soient mûrs. Je dois en­core gran­dir. On dis­tingue seule­ment au­jourd’hui les feuilles de l’arbre, on ne sait pas en­core quel type de fruit va pous­ser des­sus. » Vé­ri­fi­ca­tion faite, la prin­cesse de 18 ans ne porte pas de cou­ronne. La deuxième en­fant de la chan­teuse Lau­ryn Hill, voix des Fu­gees, et de Ro­han Mar­ley, l’un des fils du grand Bob, est une ado­les­cente presque comme les autres. Presque. Son large sou­rire, ses yeux en amande et sa taille de guêpe en font dé­jà la sen­sa­tion des po­diums. Comme pour beau­coup de ces « fils de » et « filles de », des vi­sages dont on connaît le pa­tro­nyme mais moins le pré­nom, les Li­lyRose Depp, Willow Smith, Lourdes Leon, Alice At­tal, Iris et Raf­fer­ty Law, Anaïs Gal­la­gher, Ilo­na Smet et com­pa­gnie, Se­lah Mar­ley a op­té pour le mé­tier de man­ne­quin. Elle a dé­jà dé­fi­lé pour Chanel et Yee­zy, la ligne de Ka­nye West, po­sé pour Vogue et joué l’égé­rie de la cam­pagne prin­temps-été 2017 d’Ivy Park, la marque de Beyon­cé. « J’ai tou­jours ado­ré être de­vant l’ob­jec­tif », confie-t-elle avec fran­chise. « Etre mo­dèle, c’est te­nir un rôle sans dia­logue. » Sa mère lui a trans­mis le vi­rus de la mode. « Le sous-sol de notre mai­son est un vé­ri­table ma­ga­sin de vê­te­ments. Comme l’écri­ture ou la mu­sique, créer son style re­vient à ra­con­ter une his­toire. Le mien est dy­na­mique. Un jour, je vais por­ter un jean avec un tee-shirt gra­phique et des ta­lons, le len­de­main ce se­ra une jupe sexy. Et j’adore les pan­ta­lons et les shorts car­gos. » Sur­tout, Se­lah Mar­ley ne veut pas être ré­duite à un rôle su­per­fi­ciel de cintre am­bu­lant. Celle qui a mis cette an­née l’uni­ver­si­té de cô­té, se dé­crit avant tout comme « une créa­trice ». Son Ins­ta­gram est sa « ga­le­rie d’art ». Elle par­tage avec plus de 70 000 fol­lo­wers sa pein­ture, les pages de son jour­nal, ses chan­sons, et, sur­tout, beau­coup, beau­coup, de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.