Por­trait d’Amé­lie Pi­chard | Les fards Victoria Be­ckam

L'Express (France) - L’Express diX - - Sommaire -

TALENTE « Pe­tite, je vou­lais être re­loo­keuse, mais j’ai aban­don­né l’idée parce que ça n’exis­tait que dans l’émis­sion C’est mon choix », plai­sante Amé­lie Pi­chard. Une vo­ca­tion ra­tée ? Non, car à 34 ans, la créa­trice fran­çaise d’ac­ces­soires, que les Amé­ri­caines s’ar­rachent, ouvre sa pre­mière bou­tique à Pa­ris dans un lieu qui mêle es­prit bis­trot et ré­fé­rences éro­tiques des an­nées 1970 (no­tam­ment à Guy Bour­din). « J’avais en­vie d’une am­biance de ta­bac PMU et fran­chouillarde qui se mé­lange à un en­droit in­time. Comme si on ren­trait dans une chambre. » L’oc­ca­sion d’al­ler dé­cou­vrir ses col­lec­tions au style ré­tro et dé­ca­lé : bot­tines ver­nies, mules, sacs or­nés de cro­co­diles... Par­mi ses ré­fé­rences, on re­trouve Da­vid Lynch, à qui elle a dé­dié des es­car­pins Twin Peaks, et Pa­me­la An­der­son. « Je suis ob­sé­dée par elle de­puis l’âge de 9 ans. Son image à la fois lé­gère et mi­li­tante m’a tou­jours fas­ci­née. » En 2011, elle a si­gné avec l’in­oxy­dable bim­bo une ligne de chaus­sures, prou­vant que le ve­gan peut être sexy. Sa pro­chaine étape : ou­vrir une bou­tique aux Etats-Unis et dé­ve­lop­per des col­la­bo­ra­tions pour com­plé­ter son uni­vers avec des bou­gies, des chaises… Rien ne l’ar­rête.. p. n.-n.

Amé­lie Pi­chard inau­gure sa pre­mière bou­tique au 34 rue de Lappe, Pa­ris ( XIe).

Es­car­pins BB en peau lai­née rose li­la, Amé­lie Pi­chard, 445 €. www. ame­lie­pi­chard. com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.