Le Cor­bu­sier

L’autre vi­sage du créa­teur

L'Express (France) - Styles - - Evenement -

On connaît l’ar­chi­tecte, moins l’ar­tiste. Et pour cause, ses oeuvres sont rares. Fran­çois Laf­fa­nour, fon­da­teur de la ga­le­rie Down­town, a dé­ni­ché l’une d’entre elles : « A la fin des an­nées 1940, l’ébé­niste Jo­seph Sa­vi­na sculpte dans le bois des formes à par­tir de des­sins de Le Cor­bu­sier qui se­ront en­suite peintes par ce der­nier. Il n’existe qu’une ving­taine de pièces. » La pré­sen­ta­tion de cette sculp­ture (pho­to) et son au­teur ont ins­pi­ré la scé­no­gra­phie du stand qui mêle co­lonnes et grands aplats de cou­leur. Spé­cia­li­sée dans le mo­bi­lier d’ar­chi­tecte des an­nées 1950, la ga­le­rie est ré­pu­tée pour ses pièces de Char­lotte Per­riand et Jean Prou­vé. La pre­mière signe une table ty­pique du tra­vail réa­li­sé après son re­tour du Ja­pon, le se­cond une éta­gère-bu­reau exé­cu­tée spé­cia­le­ment pour une vil­la des­si­née à l’in­ten­tion d’amis dans le sud de la France. Au fil des an­nées, Fran­çois Laf­fa­nour a éga­le­ment ou­vert la porte à des de­si­gners contem­po­rains, comme Ron Arad ou Et­tore Sott­sass. « A mes yeux, ce sont les fu­turs grands clas­siques de de­main » , com­mente-t-il. « Ils s’im­po­se­ront dans les quinze ans à ve­nir. »

Ozon,OpusI, Charles- Edouard Jean­ne­ret- Gris, dit Le Cor­bu­sier, 1947.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.