Pour­quoi l’inde n’est-elle pas de­ve­nue mu­sul­mane ?

L'Histoire - - Les Mondes De L’inde -

L’Inde est en­trée dans l’or­bite du monde mu­sul­man par le biais du com­merce, dès le viie siècle, et sur­tout par des conquêtes ter­restres, lors de trois vagues suc­ces­sives : en 711-713 sous les Arabes omeyyades ; au dé­but du xie siècle avec les Turcs ghaz­né­vides ; entre la fin du xiie et le dé­but du xive siècle, avec de nou­velles dy­nas­ties tur­co-af­ghanes. Ces der­nières fon­dèrent le pre­mier em­pire mu­sul­man cou­vrant l’en­semble de l’inde, le « sul­ta­nat de Del­hi ». Em­pire avorté ce­pen­dant : dès le mi­lieu du xive siècle, le Nord et le Centre écla­tèrent en de mul­tiples sul­ta­nats mu­sul­mans, tan­dis qu’au sud nais­sait le puis­sant royaume hin­dou de Vi­jaya­na­gar. A la fin du xvie siècle, le sous-conti­nent comp­tait 10 à 15 % de mu­sul­mans, soit 10 à 15 mil­lions d’âmes. Chiffre non né­gli­geable, le nord du sous-conti­nent étant dé­jà le centre de gra­vi­té dé­mo­gra­phique du monde mu­sul­man. Ce­pen­dant, seule une mi­no­ri­té d’in­diens s’est conver­tie. L’is­la­mi­sa­tion comme do­mi­na­tion po­li­tique d’un ter­ri­toire par des mu­sul­mans a donc été un suc­cès. L’is­la­mi­sa­tion comme conver­sion des po­pu­la­tions, au contraire, a été un échec re­la­tif en­core in­ex­pli­qué.

D’après Marc Ga­bo­rieau, L’his­toire n° 278.

La grande mos­quée de Del­hi Cor­tège au xviiie siècle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.