Mal­heur aux vain­cus

Rendre les armes. Le sort des vain­cus, xvie-xviie siècle Paul Vo-ha Cey­zé­rieu, Champ Val­lon, 2017, 440 p., 28 €.

L'Histoire - - Guide / Livres -

Pour jus­ti­fier l’état de guerre gé­né­ra­li­sé en Eu­rope au xvi i siècle,

e les pou­voirs , Louis XIV le pre­mier, re­fou­lèrent l’ex­trême vio­lence des conflits par un dis­cours de la guerre ré­glée, cour­toise

et che­va­le­resque. Au sombre xvie siècle et à la meur­trière guerre de Trente Ans (1618-1648), faite de car­nages, au­rait suc­cé­dé une guerre ho­no­rable. Cette rhé­to­rique fut d’au­tant plus ef­fi­cace qu’elle fut re­prise par les spé­cia­listes du fait mi­li­taire à l’époque mo­derne, Geof­frey Par­ker et John Lynn, entre autres. Paul Vo-ha, en s’in­té­res­sant, dans ce livre is­su de sa thèse, au sort des vain­cus, montre que cette vi­sion ne cor­res­pond pas à la réa­li­té ap­pré­hen­dée grâce à un tra­vail ti­ta­nesque dans les ar­chives et les Mé­moires du temps. Le sort peu en­viable de cer­tains pri­son­niers, le mas­sacre de gar­ni­sons, la per­sis­tance d’exé­cu­tions de ci­vils at­testent que les in­té­rêts du vain­queur pri­mèrent tou­jours sur une chi­mé­rique mo­di­fi­ca­tion des mentalités guer­rières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.