Ra­pa­trié post­hume

L'Histoire - - On Va En Parler -

Le sol­dat Jean Vi­lal­ta, tué en juillet 1956 à 22 ans, avait été en­ter­ré au ci­me­tière fran­çais du Pe­tit Lac à Oran. C’est par ha­sard que sa fa­mille a ap­pris l’em­pla­ce­ment de sa tombe en 2015. Les deux États, al­gé­rien et fran­çais, ayant don­né leur ac­cord, son corps a été ra­pa­trié dans les Py­ré­nées-orien­tales. Une pre­mière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.