Plier et coudre les ca­hiers

L'Histoire - - Dans Le Secret Des Manuscrits -

La re­liure est ap­pa­rue avec le co­dex. Ce­lui- ci est for­mé de feuillets de par­che­min, is­sus de peaux ani­males (mou­ton, chèvre, veau, etc.). Pliés, ils forment les ca­hiers (1) : c’est ce qu’on ap­pelle alors le corps d’ou­vrage, dont on voit ici le dos. A par­tir du ixe siècle, ceux- ci sont cou­sus à l’aide d’un fil de lin ou de chanvre (2) au­tour de sup­ports de peau mé­gis­sée (3) ou de fi­celle. Le tout était en­suite main­te­nu entre deux ais en bois, le plus sou­vent en chêne (4) et cou­vert d’une cou­vrure en cuir. A Clair­vaux, celle- ci est ma­jo­ri­tai­re­ment consti­tuée de peau mé­gis­sée, pré­pa­rée en blanc par tan­nage à l’alun (5).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.