La sé­lec­tion de « L’his­toire »

Une belle ré­flexion sur la ma­nière dont, de­puis la conquête es­pa­gnole au xvie siècle, se dif­fuse la ma­nière d’écrire l’his­toire.

L'Histoire - - Sommaire -

La Ma­chine à re­mon­ter le temps. Quand l’eu­rope s’est mise à écrire l’his­toire du monde Serge Gru­zins­ki Fayard, 2017, 368 p., 21,90 €. « Quand de­puis le fleuve, les sol­dats avan­çaient avec leurs armes à feu, ce n’était pas la mort qu’ils ap­por­taient mais la chose sans nom » , écri­vait en 1983 le ro­man­cier ar­gen­tin Juan Jo­sé Saer. De­puis lors, Serge Gru­zins­ki ne cesse de tra­quer, en his­to­rien, cette « chose sans nom » que les conquis­ta­dors du dé­but du xvie siècle ont im­po­sée aux In­diens du Mexique. Est-ce la mo­der­ni­té, et avec elle le sens de ce que nous ap­pe­lons l’his­toire, ou la vio­lence sans ap­pel d’une « cap­ture des mé­moires » ? A l’is­sue d’un livre at­ta­chant, mû par une mé­lan­co­lie que l’on de­vine à la fois éru­dite et in­time, l’his­to­rien de La Pen­sée mé­tisse (Fayard, 1999) dresse ce constat im­pla­cable : « La greffe a pris et cette co­lo­ni­sa­tion des mé­moires n’a ja­mais sus­ci­té de “guerre d’in­dé­pen­dance”. » De guerre sans doute pas, mais une suite d’ac­crocs et de dé­chi­rures dont le livre res­ti­tue la chro­nique. On suit d’abord les ef­forts du fran­cis­cain Mo­to­li­nia, dé­bar­quant en 1524 sur les côtes du Mexique pour ten­ter d’en ra­con­ter l’his­toire comme s’il s’agis­sait d’un nou­veau cha­pitre de l’his­toire ec­clé­sias­tique d’eu­sèbe de Cé­sa­rée. Il glane pour ce faire des in­for­ma­tions au­près des no­tables in­diens, leur de­man­dant d’in­ter­pré­ter les pein­tures de leurs an­ciens livres – et no­tam­ment des glyphes du Ma­pa Qui­nat­zin qui té­moignent des évé­ne­ments sur­ve­nus dans la val­lée de Tex­co­co. Il y a donc bien une « An­ti­qui­té amé­ri­caine », dont Las Ca­sas, dé­fen­seur de la cause des In­diens op­pri­més, res­taure la di­gni­té, ce qui l’amène du même coup à s’in­té­res­ser aux ori­gines de la traite afri­caine et à pro­po­ser une « his­toire atlantique avant la lettre ». On li­ra aus­si de beaux pas­sages sur les his­to­riens mé­tis comme Juan Bau­tis­ta Po­mar, qui écrit en 1585 une com­pi­la­tion de chants in­di­gènes. En cher­chant à dé­mon­trer qu’il y avait dans l’an­cienne ido­lâ­trie un mo­no­théisme ne di­sant pas son nom, il fait pas­ser «à tra­vers les mailles du fi­let eu­ro­péen » l’ora­li­té in­dienne des can­tares. La guerre des mé­moires in­diennes a bien été per­due, mais l’his­to­rien ne sau­rait s’y ré­soudre. Voi­ci pour­quoi, pour Serge Gru­zins­ki, il doit dé­fendre le « po­ten­tiel cor­ro­sif » d’un sa­voir en mou­ve­ment. n Pa­trick Bou­che­ron Pro­fes­seur au Col­lège de France

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.