Du coi­tus in­ter­rup­tus à la pi­lule

L'Histoire - - Evenement -

Le coi­tus in­ter­rup­tus : pra­tique vieille comme le monde, mais in­ter­dite par l’église, cette mé­thode qui consiste à in­ter­rompre le rap­port sexuel avant l’éja­cu­la­tion était très ré­pan­due en France au xixe siècle.

Le pré­ser­va­tif : ap­pa­ru au xviiie siècle, ap­pe­lé aus­si re­din­gote an­glaise, il est fa­bri­qué en bau­druche, avant de l’être en ca­ou­tchouc au dé­but du xixe siècle. Son coût li­mite son uti­li­sa­tion aux classes ai­sées de la po­pu­la­tion.

Le dia­phragme : in­ven­té en 1880, le dia­phragme était consti­tué d’une mem­brane en ca­ou­tchouc épais, qui de­vait être pla­cée de ma­nière à re­cou­vrir le col de l’uté­rus. Le la­tex a en­suite per­mis de fa­bri­quer des pes­saires beau­coup plus fins. Au­jourd’hui tom­bé en désué­tude, il a été le moyen de con­tra­cep­tion fé­mi­nin le plus uti­li­sé jus­qu’à l’avè­ne­ment de la pi­lule.

La cape : si­mi­laire au dia­phragme, la cape cer­vi­cale a été mise au point en 1830 par un gy­né­co­logue al­le­mand.

La mé­thode Ogi­no : en 1924, le mé­de­cin ja­po­nais Ogi­no Kia­su­ku éta­blit une mé­thode de cal­cul de la pé­riode de fé­con­di­té (entre le 12e et le 16e jour du cycle) qui pré­co­nise l’abs­ti­nence à cette pé­riode.

Le sté­ri­let : le mot est in­ven­té en 1964 par le mé­de­cin Pierre Si­mon lors­qu’il le pré­sente à la presse. Le dis­po­si­tif in­tra-uté­rin a été mis au point en 1928. Il s’agis­sait alors d’un an­neau en ar­gent. Dans les an­nées 1960, l’usage du sté­ri­let, en cuivre, se ré­pand.

La pi­lule : dans les an­nées 1940, le chi­miste Rus­sell Mar­ker par­vient à syn­thé­ti­ser de la pro­ges­té­rone à par­tir d’une pa­tate douce mexi­caine. Cette forme de pro­ges­té­rone n’avait ce­pen­dant pas en­core d’ef­fi­ca­ci­té par voie orale. En 1951, Mar­ga­ret San­ger, une in­fir­mière et mi­li­tante fé­mi­niste, réus­sit à pro­duire un contra­cep­tif sous forme de com­pri­més. Cette avan­cée per­met en 1952 à l’en­do­cri­no­logue amé­ri­cain Gre­go­ry Pin­cus et à son équipe de mettre au point le contra­cep­tif oral, ra­pi­de­ment bap­ti­sé « la pi­lule » par la presse et com­mer­cia­li­sé aux États-unis en 1957.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.